C’est le premier j’balance tout #26

C’est samedi, c’est le week-end et ça y est je balance tout BALEK.

Dans les méandres du matin et de la semaine qui s’achève enfin, on exclame sa joie, bimbouloum, d’avoir exploser le quotat de lectures en Avril et Mai (enfin surtout en Avril) (la meuf qui glisse ni vu ni connu deux bilans en un, ouais elle essaye de vous la faire à l’envers, dans le feutré, voyez).

tenor (4).gif
Who’s the boss ?

Comment se fait-ce ? Où est-ce que Mimine a trouvé le temps de lire ?

Par quel prodige prodigieux deus machinien gandalfien ?

 Ah ! Que de questions plein le fion !

tenor.gif

Petit rappel (ça ne fait pas de mal)

Le « C’est le premier, je balance tout » est un rendez-vous mensuel qui fût créé, il y a fort longtemps dans une contrée fort fort lointaine, par Lupiot de Allez vous faire lire.

  • Le Top/Flop du mois
  • Au moins une chronique lue sur un autre blog pendant le mois écoulé
  • Au moins un article, un lien, une marque de thé… le choix est vaste, qu’importe il faut qu’on l’ait adoré (hors chronique littéraire)
  • Ce que vous avez fait de mieux le mois dernier.

Avec l’accord de notre El Jefe Lupiot, j’ai repris le rendez-vous dans mon antre. Ramassage des liens en fin d’article.

Top & Flop

Attention ça décoiffe !

 

Dans la catégorie « ça a biché d’amour, du popotin à la racine des cheveux »

De la super SF, teutonne par dessus le marché, mondialement culte, vous dites ? Où est-ce que j’achète ?

tenor.gif

Repêché de ma bibliothèque millénaire et aussi poussiéreuse que celle d’Alexandrie (comment ça, elle a brûlé ? Quand ça ? On ne me dit jamais rien à moi), la libraire des éditions L’Atalante me l’avait vendu à l’époque extraordinairement, comme on me parlerait du plus délicieux des pains au chocolat.

71RX8d7M2FL

Clairement, Mimine a tapé dans quelque chose d’assez foufou, original, ultra bien agencé, un worldbuilding du tonnerre, avec une panoplie de personnages et de planètes différentes constituant un Empire colossal et un mystère de ouf autour de tapis de cheveux.

Et tout ça rentre dans 312 PAGES.

C’est IMBATTABLE messieurs dames.

(Et oh que oui je vous en parlerai plus en détail la semaine pro, parce que ça, ça se laisse pas échapper, j’aime autant vous le dire).

Puis, Mimine a aussi découvert Gabriel Katz en Avril.

 

BOUM.

Je me suis bouffée la duologie Aternia (=> J’AI ECRIT QUEQUE CHOSE DESSUS <=). De la fantasy comme une bonne vieille série télé avec rebondissements, putasseries et style insolent, ça a bien enjaillé dans la casemate.

Du coup, comme Mimine est du genre, vous savez, obsessionnelle (quand elle se découvre une passion, elle l’a pas dans le talon), elle s’est pas arrêtée en si bon chemin. C’est parti en sucétaille sur la trilogie Le Puits des Mémoires (=> MIMINE RACONTE ÇA LÀ <=) en bonne compagnie de croquantes potines, Plouf et June&Cie.

Marrades, petits pâtés de canard et cliffhangers de FIFOU, Gabriel Katz c’est du plaisir qu’on ne boude pas et même si ça ne révolutionne pas le genre ça se mange par plâtrée.

tenor (2).gif

Enfin, Mimine est repartie dans la joie (et les larmes) avec le dernier opus en date d’une saga monumentalement attachante.

51THmtEn-ZL._SX323_BO1,204,203,200_

Avant la grande pause initiée par l’auteur et l’illustratrice, on nous laisse là comme deux ronds de flan sur un final à te faire sangloter sous ta couette sur cette chienne de vie. Cruauté incarnée que vous êtes ! Finir comme ça, sur cette dernière image… Abominable.

Sinon, en règle générale, cet opus a été moins enjaillade et spectaculaire que ses prédécesseurs, laissant un goût de trop peu pour la pause qui s’annonce dans l’histoire. Mimine en réclamait plus !

Dans la (très grosse) catégorie « Ça a fait coussi-coussa dans le coussinet du petit coeur dodu »

Sous-catégorie : « J’étais défoncée la première fois où… ? »

5192OEFEwuL._SX337_BO1,204,203,200_

Car la première fois, j’ai lu Les Manteaux de Gloire en VF. Et j’avais SURKIFFÉ comme un marshmallow dans une tasse de chocolat au lait. Fondu, dégoulinant et bienheureux. C’était émouvant, c’était chaud-cacao, ça ressemblait aux Trois mousquetaires, et l’intrigue politique m’avait bien plu.

Donc. Comme je voulais lire un peu en anglais ET que la suite de la saga n’est pas disponible en VF, j’ai dit :

« BANCO PEPITO, allons-y franco ! »

tenor (5).gif

Avec June (que j’ai embarquée bon gré mal gré) (mille excuses encore une fois), on est parties sur la VO.

Et…

Bah c’était pas super hein, on va pas se mentir.

Rythme très mal dosé, incohérences narratives et personnages principaux psychologiquement casse-bonbon et auto-centrés dans leur chouinerie existentielle en mode « je suis trop torturé pour ce monde » (ouais c’est de toi qu’on cause là Falcio), c’était moyen moyen.

Bref. La question se pose donc : Mimine, elle avait sniffé du Canard WC la première fois ou… non comment ça se passe ? Le monde se le demande.

Sous-catégorie « Mimine s’essaye à la French Touch tel un chaton échaudé » (avec pas trop trop de succès).

41fKT0KAEjL._SX315_BO1,204,203,200_

Le sujet est aussi violent qu’un 30 tonnes t’arrivant en pleine face sur le passage piéton : ça parle d’inceste dans un milieu privilégié, du combat d’une mère isolée pour sauver ses filles face à un mari idéal aux yeux de tous et à la machine judiciaire infernale.

Fluide et efficace, le style manque pour moi de subtilité et reste très premier degré, sans beaucoup de finesse ni de parti-pris narratif. L’auteur semble avoir tout misé sur la carte des émotions suscitées par l’histoire plus que sur la manière de la raconter et c’est bien dommage. Car, je ne peux m’empêcher de penser qu’une patte américaine comme celle de Joyce Carol Oates aurait fait quelque chose de brillant avec cette histoire, jouant sur les ambiguïtés et la lame fine de la psychologique humaine.

Un peu déçue également du court roman Le Collier rouge de Jean-Christophe Rufin que j’aime beaucoup habituellement. 

9782070462971-200x303-1

Si l’histoire est construit comme une enquête (un homme, ancien soldat de 14-18, est emprisonné pour quelque chose qu’on apprend qu’à la fin), la brièveté du roman m’a fait penser plus à une ébauche qu’à un roman qui roule tout seul de manière concise. Ça m’a empêchée de me couler dedans qui je pense aurait eu le potentiel grandiose et romanesque d’un Un long dimanche de fiançailles si l’auteur avait choisi de pousser un peu plus les cadres de son histoire, inspirée de faits réels.

Pour résumer,

c’est pas tout de suite que je vais clamer mon amour pour la littérature française contemporaine. On me dit dans l’oreillette que je choisis mal aussi. Yup. C’est une probabilité.

tenor (4).gif

Sous-catégorie  » J’ai faim alors on va la faire courte, à la va-comme-je-te-pousse »

 

Entre des amours entre adultes consentants, que ce soit au Danemark ou dans l’Italie de la Renaissance qui ont frisé l’ennui profond, une histoire rocambolesque à LA qui ne casse pas trois pattes à un canard borgne, une chauve-souris à l’ancienne entourée d’un commissaire Gordon qui trompe sa femme et enfin une histoire de la RATP niveau interstellaire dans laquelle je ne suis jamais rentrée (je pleure de déception),

ce fut un peu triste.

tenor (3).gif

Ailleurs et au-delà 

L’ours inculte, un de mes blogs préf en ce qui concerne la SFFF, déjà parce que le ton et l’humour de la papatte de l’ours me séduit toujours autant, m’a carrément donné envie de me plonger dans A Gathering of Ravens (parce que c’est de la VO et que je cherche inlassablement le truc sympa à lire pour peaufiner ma capacité à comprendre la langue de Shakespeare).

Elle m’avait déjà bien enjaillée sur Instagram avec sa nouvelle lecture, mais avec son article en prime Musea Urania m’a fait noter illico presto signore le roman de Franck Bouysse Né d’aucune femme. 

Prettyrosemary, mon chaton adoré, a écrit un très touchant billet sur Reste avec moi de Ayobami d’Adebayo que j’ai bien hâte de découvrir.

Ce que j’ai fait de mieux ce mois-ci

Y a eu beaucoup trop d’émotions ces deux derniers mois, entre Game of Thrones, Avengers: Endgame et le trailer de Star Wars : Episode IX, comme le prouve ma corbeille pleine de mouchoirs et mon corps retrouvé par terre par ma coloc chaque semaine.

tenor (1).gif

Mais si je devais retenir vraiment une chose dont je suis très, mais alors très fière, c’est la création avec Prettyrosemary de notre challenge : Hold My SFFF (lien vers les explications toussa).

Je crois que je peux parler pour deux en disant qu’on est extrêmement touchées par l’enthousiasme général rencontré en si peu de temps. Vous êtes ultra chouettes.

Et comme le hasard fait bien les choses, le challenge de la mort qui tue vient de débuter AUJOURD’HUI.

Avec le thème « Monstres et créatures », je vais rejoindre d’ici peu ma rencontre avec le mythique Frankenstein. 

Bon week-end à tous et toutes

& bon mois de Juin

tenor (6).gif

Le coin des participant(e)s

N’oubliez pas de me mentionner sur les réseaux sociaux ou de venir me taper sur l’épaule quand vous publiez votre bilan si vous voulez que je vous rajoute dans la liste.

Publicités

10 réflexions sur “C’est le premier j’balance tout #26

  1. Joyeux mois de Juin ma petite Mimine mentholée (ref’ inside) !
    Je suis hyper contente aussi pour toi que votre challenge tourne aussi bien, mais c’est mériiiitééé ♥♥♥
    J’ai pas fait autant de lecture que toi ce mois, mais il y a eu plus du pas top que du très bon, c’est la tristesse aussi.
    Oui oui, promis je retourne à Frankenstein juste après ♥
    BISOUS

    J'aime

  2. On est tous bien d’accord que cette histoire de tapis de cheveux, c’est louche, hein ? Intrigant, mais perché ?
    Sinon, fait vraiment que je commence Saga, mais pour ça, faut que je les réserve en médiathèque, et je n’y pense JAMAIS. Pourtant, j’ai extrêmement envie de découvrir cette saga (mouahahah, mon humour douteux me perdra)…
    Et j’ai justement reçu pour mon anniversaire la trilogie du Puits des mémoires de Gabriel Katz… Yapluka comme dirait l’autre.

    Au passage, je te tape sur l’épaule, parce que je suis même pas trop en retard ce mois-ci ! https://delaplumeauclic.blogspot.com/2019/06/cest-le-2-jbalance-tout-10.html?m=1

    J'aime

  3. Tu viens d’étendre (encore) ma wishlist avec Eschbach et Katz! Sinon j’ai le dernier tome de Saga aussi depuis sa sortie chez moi mais je ne l’ai toujours pas lu, je pense que le fait de savoir qu’il va falloir attendre trop longtemps me freine (c’est illogique au possible)

    Aimé par 1 personne

Répondre à Angelakoala Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s