C’est le premier je balance tout #22

Je me remets doucement de mon week-end d’Halloween (uniquement constitué de dévorage de chocolats devant des séries et de lectures à foison, n’allez pas croire autre chose) et me voilà, pimpon pimpante pour vous raconter un peu mon mois d’octobre.

En avant Magellan !

tenor.gif

oui je tente de nouvelles catchphrases

Petit rappel (ça ne fait pas de mal)

Le « C’est le premier, je balance tout » est un rendez-vous mensuel qui fût créé, il y a fort longtemps dans une contrée fort fort lointaine, par Lupiot de Allez vous faire lire.

  • Le Top/Flop du mois
  • Au moins une chronique lue sur un autre blog pendant le mois écoulé
  • Au moins un article, un lien, une marque de thé… le choix est vaste, qu’importe il faut qu’on l’ait adoré (hors chronique littéraire)
  • Ce que vous avez fait de mieux le mois dernier.

Avec l’accord de notre El Jefe Lupiot, j’ai repris le rendez-vous dans mon antre. Ramassage des liens en fin d’article.

Top & Flop

Pas de BD ni de comics ce mois-ci, juste du bon vieux roman des familles qui fait que le total est de :

6

Et là je vous sens pousser un soupire de soulagement, « enfin un BALEK qui ne va pas durer des plombes sous un soleil andaloue ».

tenor

Essaie également de nouvelles métaphores… N’est pas Jean-Jacques Rousseau qui veut !

Allez c’est parti Jean-Mi !

Laissez tomber… on vient de perdre Mimine. Etablissez l’heure du décès, docteur House

Dans la catégorie « Mimine était-elle sous Xanax au moment de la lecture pour avoir juste kiffé sa mère ce petit roman fleur bleue ? »

On suppute que c’est la fameuse journée du 10 octobre qui aurait eu des effets miraculeux sur la santé du cigare de Mimine. Voir fin d’article.

La dernière duchesse de Daisy Goodwin est le coup de coeur du mois.

51-7ySfUbYL._SX210_

Loin de mes lectures habituelles, j’ai été enchantée par le destin de Cora Cash, riche américaine « vendue » à un désargenté aristocrate anglais chelou, et par la reconstruction qu’a fait Daisy Goodwin de cette société anglaise et américaine, insouciante et cruelle, de la fin du XIXe siècle.

J’ai même embarqué avec moi, dans mon enthousiasme, les potines June &Cie (son avis) et le Brocoli de Merlin qui m’ont rassurée sur ma santé mentale.

Voulant passer un cran au-dessus, je viens d’emprunter à la bibliothèque un roman d’Edith Wharton, grande autrice du début du XXe siècle et spécialiste dans la description de la société new-yorkaise, à l’image d’une Jane Austen en son temps. Ça risque de péter dans la soie et l’organza de façon sévère ce machin-là.

tenor (1).gif

Dans la catégorie « Quand la beauté du verbe s’allie au génie de la narration, le bonheur se fait dans le coeur de la perdrix »

♥ Nulle part sur la terre de Michael Farris Smith.

41uZMIjiXXL._SX195_

Grosse découverte d’un auteur qui m’a fait chavirer le coeur par son style très américain, après des déconvenues stylistiques pendant le mois d’octobre. Histoire sombre où la lumière trouve un passage coûte que coûte, c’est de la beauté en barre pour ceux qui aiment les personnages dépressifs.

Dans la catégorie « Faire une crise de régression, c’est relire une saga chérie de l’enfance tout simplement »

♥ Les royaumes du Nord t1 de Philip Pullman.

61t6qBv5IiL._SX195_

J’ai récemment lu un article disant que la trilogie de Pullman n’avait pas eu l’énorme succès qu’elle aurait du mériter auprès du grand public car elle s’était fait éclipser par le tsunami Harry Potter, publié quelques temps après. (et aussi parce que l’adaptation ciné a fait un flop retentissant).

Voilà.

Sinon, la relecture de ce premier tome m’a fait prendre conscience que j’avais pas tout pigé la première fois. Car, voilà une histoire bien sombre où la religion avec ses délires d’ostracisme et d’emprise est à son apogée et la critique à ce sujet de Pullman est bien acide. Ainsi, plusieurs niveaux de lecture se chevauchent et s’adaptent à la maturité de son lecteur. Preuve en est que ce premier tome fait partie d’un véritable chef-d’oeuvre de la littérature anglaise.

En avant toute pour le tome 2, donc.

Dans la catégorie « Lire des essais pour comprendre le monde, ça mange pas de pain faut avouer »

Voici deux lectures particulièrement chamboulantes sur des aspects diversifiés.

maxresdefault
C’est tout à fait boulversif

♣ Désert Solitaire d’Edward Abbey, découvert dans le cadre d’une lecture commune au Picabo River Book Club, est un essai qui a été un chant funèbre prophétique dans les années 60 pour son aspect défaitiste quant au tourisme industriel et l’emprise de l’Homme sur la Nature. Abbey raconte ses aventures en tant que ranger saisonnier, dans le parc national des Arches en Utah, et l’amour qu’il porte à ce qui l’entoure, portant aux nues la simplicité de la vie quotidienne, profondément anti-matérialiste. L’essai est d’une beauté folle rien que dans les descriptions de la Nature à l’état brut et vierge mais également d’une tragédie sans nom car dès le début, Edward Abbey met en garde son lecteur que tout ce qu’il décrit là a déjà commencé à disparaître.

Lecture indispensable !

51CLUIQ-KZL._SX195_

♣ Un président ne devrait pas dire ça de Gérard Davet et Fabrice Lhomme. Rien, absolument RIEN, ne me destinait à lire ce bouquin, surtout ce genre de lecture qui a toujours eu à mes yeux une image assez négative dans la version littéraire de « putaclic », mais c’est un post sur Instagram de Lollilolette qui a tout changé et qui m’a convaincue de lire cet essai politique et sociologique.

71cI6b9RiNL

Car le travail qu’ont fait les deux journalistes est une immense enquête sur les arcanes du pouvoir présidentiel mais aussi sur l’homme qui l’incarne (incarnait à l’époque) : François Hollande. Loin de l’image publique de mollusque, les journalistes mettent un lumière, suite aux échanges intimes entre eux et le Président, et ce sans aucun traitement de faveur (c’est ce que j’ai beaucoup aimé), un Machiavel brillant carburant au Pouvoir, un stratège de haute volée, arrogant, pompeux, prétentieux, mais intègre et droit, à la communication et à l’image publique absolument désastreuses et aux frasques personnelles douloureuses. Ils ne m’ont pas fait aimer l’homme derrière la charge, loin de là, même si j’ai un peu plus d’empathie pour le Président qu’il a été pendant 5 ans, mais j’ai pu mieux comprendre cet « inconnu » pudique et secret de l’Elysée. Ça se lit extrêmement bien, j’ai été incroyablement surprise là-dessus, avalant les pages comme un page-turner, avec cet aspect « article du Monde » passionnant.

Dans la catégorie « C’est un gros MEH d’une puissance cosmique inégalée »

CVT_Rituels_997

Rituels d’Ellison Cooper, mon tout premier thriller depuis mon arrivée dans la #TeamThriller du Cherche-Midi n’a pas été un coup de coeur, loin de là. Si le rythme est extrêmement bien mené par des dialogues enlevés et une action qui ne faiblit jamais, j’ai déploré l’absence totale de développement (histoire, personnages…), de narration, d’introspection et autres éléments qui font qu’un livre est un roman et non un scénario de film.

J’ai tout dit dans mon article mais j’en résumerais la lecture par ce gif :

tenor (3).gif

Chroniques chez les potines 

Si vous voulez saliver et si vous voulez vous lancer dans un classique mais que vous n’avez jamais osé parce que #préjugés, je vous conseille ardemment de lire la chronique de Prettyrosemary « Chaton » sur Rebecca de Daphné du Maurier. Perso, je me suis retenue aux barreaux de mon lit pour ne pas aller l’acheter immédiatement.

Tandis que Julia Lupiot, notre Raïs à nous, a écrit un article rassemblant des témoignages, dont le mien hihi (on sent la prouditude dans ce petit gloussement), sur ce que la littérature peut avoir de bénéfique, d’électrisant sur notre façon de concevoir le monde et les êtres qui nous entourent, et comment elle peut changer la vie !

tenor (5).gif

Ailleurs et au-delà 

∗ Vivez libre, vivez Van Life !

En furetant sur Twitter, j’ai découvert le concept de Van Life, des jeunes de nos âges qui partent en vadrouille pendant 6 mois pour un eurotrip de dingue dans un van qu’ils ont eux-même construit (avec petit-ami et animaux domestiques inclus). Entre les conseils déco et menuiserie de la fabrication du van, des conseils escapades et restaurants puis les témoignages de la vie de nomade tout en travaillant en free-lance, j’ai été entièrement conquise par le concept et devant les photos plus belles les unes que les autres. Après je me suis rappelée que la promiscuité m’angoissait et en tant que personne ultra matérialiste (si je n’ai pas MON fauteuil, MON thé, MA tasse, MA connexion internet et MON plaid ça va pas), l’aventure ne pouvait se faire pour moi qu’à travers des photos. Mais ça me va !

Tapez Van Life sur Pinterest, vous allez être éblouis.

Les choses dont je suis fière

∗ Vivez vos passions, vivez votre geekattitude !

DONC. La journée du 10 octobre.

Je suis partie à Lyon, quasi sur un coup de tête, pour aller voir Alexandre Astier en dédicace, en compagnie de ma potine de l’aventure geekesque June &Cie avec qui j’avais déjà fait la convention « Sherlocked » à Londres y a… longtemps. Tout de suite, on a été rejointes par Plouf qui était dans le coin, d’un gentil Mathieu (avec un seul « T ») avec qui on a drôlement bien sympathisé dans la file d’attente (5h de queue, ça forge des amitiés) (et qu’un de ses Pim’s à l’orange m’a sauvée du malaise vagal) et de Anne Ju des Motordus le soir chez Kadoc, pardon chez Monsieur Brice, dans son restaurant de viande « Delicatessen » (on s’est littéralement cassé le ventre, j’vous l’dis). Mais tout ça, je vous le raconte mal et je préfère laisser la parole à ma potine June qui a raconté notre périple avec sa verve et sa bonne humeur coutumière. 

Tout ça pour dire que ces 24h m’ont fait un bien fou, ces rencontres et ces retrouvailles, dans une ville que je ne connaissais pas (d’où peut-être le fait que j’ai adoré La dernière duchesse commencé dans le train du retour, mon état devait être euphorique).

tenor (6).gif

Voilà c’est fini ! Vous pouvez retourner à… ce que vous y étiez en train de faire y a 1 heure.

Je vous souhaite un excellent mois de Novembre !

Perso je suis en train de kiffer bien bien parce que l’automne je l’attends depuis 5 mois.

tenor (4).gif

Le coin des participant(e)s

N’oubliez pas de me mentionner sur les réseaux sociaux ou de venir me taper sur l’épaule quand vous publiez votre bilan si vous voulez que je vous rajoute dans la liste. Car, désormais, je n’irai plus chercher les liens.

 

19 réflexions sur “C’est le premier je balance tout #22

      1. Le seul truc avec lequel j’ai eu du mal à adhérer c’est peut-être Lyra. Quand j’étais enfant/ado, son personnage ne me dérangeait pas loin de là, mais maintenant la différence entre elle et l’adulte (extrêmement mature cela va sans dire) que je suis se fait sentir… :/

        Aimé par 1 personne

      2. Ben c’est un peu beaucoup ce qui me fait peur. J’ai déclaré à huit ans que j’appelerai tous mes gosses Lyra tellement je la kiffais, je crains de tomber un peu de haut si je remets le nez dedans quoi.

        J'aime

  1. J’en ai oublié ce que je faisais il y a une heure (et même le début de cet article, hashtagmémoireimmédiateenplastoc) MAIS je retiens que c’est un beau bilan et que t’as vu Alexandre Astier (oui bon je le savais déjà) ET CA C’EST LE KIFF SUPREME.

    Passe un bon mois de novembreeeee !

    Aimé par 1 personne

  2. Les bilans de Mimine, tout un programme! J’ai préparé une tasse de thé et des chaussettes pilou-pilou pour l’occas’.
    Ton article made my day comme disent les ricains *se la pète mais parle anglais comme une vache espagnole*

    De 1, la chronique sur Rebecca est comme ça (tu vois pas mais je fais le signe de la main qui veut dire « aux petites oignons ») et me donne vachement envie. Merci!

    De 2 :
    PULLMAN, C’EST LA VIE ! Je l’ai découvert vers mes 18 ans donc je comprenais déjà tous les trucs de grands mais j’aurais adoré le découvrir avec le regard de l’innocence! Ca n’en reste pas moins une de mes sagas préf de tous les temps pour sa beauté et sa grande intelligence (oui, même si le film est pas top, je l’ai quand même aimé *fan girl de l’extrême*)

    Merci pour les nouvelles catchphrases, tentatives de métaphores à la JJR et autres catégories de top qui m’ont fait bien rire, comme d’hab quoi!

    Joli mois de novembre CPM! :)

    Aimé par 1 personne

  3. Tu m’as graaave donné envie de lire La dernière duchesse, alors que c’est le genre de roman que je n’aurais probablement jamais choisi par moi-même (je vais l’offrir à ma mère puis le lui chopper méhéhé)

    Oooh je suis passée près de la Fnac le jour de la dédicace d’Astier et j’ai été époustouflée par la queue (et la bonne ambiance qui semblait y régner).
    J’ai été recalée avec mon amie, on est arrivées trop tard à cause de nos cours :(
    Mais j’ai déjà eu la chance de manger un sandwich dans une minuscule sandwicherie lyonnais où on s’empile les uns sur les autres… et j’étais juste derrière Astier. J’ai donc déjà eu une magnifique conversation avec lui quand il a dû pousser sa chaise pour me laisser passer :
    – Oh pardon
    – Non non c’est moi
    *sourire de Astier*
    *Pauline qui défaillit*
    Que d’aventure mes aïeux !
    (Je l’ai déjà aussi croisé au rayon parapharmacie du Monoprix, et j’ai croisé Simon Astier si souvent dans des circonstances si différentes que je suis même plus étonnée maintenant)

    Je suis allée lire le récit de la journée chez June, et ça a l’air d’avoir été sacrément chouette ♥

    Ah, et le lien pour mon c’est le 1er (arrivé giga à la bourre) : https://histoiresvermoulues.wordpress.com/2018/11/07/cest-le-7-je-balance-tout-21/

    Passe un très bon mois de novembre !

    Aimé par 1 personne

    1. Bah écoute ça carrément été le livre du bon moment, bon endroit et j’espère que tu kifferas bien aussi. ^^
      Et pour Lyon, ouais on a vu beaucoup BEAUCOUP de gens qui sont venus pour rien, ça nous avait fait mal au coeur pour eux (certains avaient posé un congé et tout…). Et là en te lisant je réalise : MAIS tout le monde vit à LYON c’est pas possible !! xD En tout cas c’est clair que tu dois en voir passer des gens de Kaamelott et merci pour le récit de la chaise ! C’est le genre d’anecdote qu’on a tous, où on ne sait pas quoi dire ni faire de peur d’être complètement ridicule x)

      Très bon mois de novembre également :)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s