Une colonne de feu – Ken Follett

Le retour de Ken Follett c’est la grande nouveauté de la Rentrée Littéraire et chez le Petit Monstre, on pouvait pas rater ça. La suite de la saga de Kingsbridge c’est 928 pages de sang, de larmes, de guerres, d’histoires d’amour et de coups de filsdeputerie bien placés. C’était un Bingo-Quinté-Plus annoncé pour Mimine.

Loupé, j’suis sortie de là un peu mitigette.

giphy

Le topo dans les grandes lignes (parce que c’est un poil compliqué à résumé j’vous f’rais dire) 

L’histoire. De l’Angleterre à la France, en passant par l’Espagne, les Pays-Bas et l’Ecosse, Ken Follett raconte les guerres de religion sur plusieurs décennies, à travers plusieurs destinées humaines aussi bien fictionnelles et qu’historiques.

L’époque. 1558. 400 ans après Les Piliers de la Terre et 200 ans après Un monde sans fin. A la tête de l’Angleterre : Marie Tudor, catholique convaincue, fille ainée d’Henri VIII et de Catherine d’Aragon. Aime les bûchers d’hérétiques. Mais malade et sans héritier direct, Marie risque de voir la couronne revenir à sa demi-soeur, Elizabeth la protestante, fille d’Anne Boleyn…

Mimine, mitigette donc ? 

Ça partait bien. Vraiment bien. L’occasion de se détendre sous la grosse couette avec un pavé était tellement parfaite. D’autant plus que mes souvenirs des deux premiers tomes, Les Piliers de la Terre et Un Monde sans fin m’avaient laissée plutôt convaincue du talent de Ken Follett pour écrire de bon gros bouquins impossible à lâcher.

D’ailleurs, au début j’ai été assez vite conquise et ce dès que j’ai vu apparaître le nom Kingsbridge, le petit patelin de bouseux médiéval devenu prospère au fil des siècles. Quelques anciens noms connus apparaissent, tandis que les nouveaux héros et anti-héros se présentent à nous. Tout ça fleurait bon les promesses d’un excellent page-turner

Et puis, je sais pas pourquoi, j’ai commencé d’un coup à m’ennuyer. A trouver que les pages se tournaient lentement et que le fil rouge du récit était un poil flou.

giphy.gif
Attendez, j’organise un peu le brouillon que j’ai dans la tête. Okay c’est bon. Let’s do this ! 

Point n°1 : Trop de personnages, trop de lieux, trop d’intrigues, trop de tout. Ken Follett nous avait habitué à jongler avec plusieurs personnages et plusieurs intrigues, mais au moins ça se passait dans la même campagne. Là, on a 4 pays différents avec chacun une demi-douzaine de personnages, avec leurs petits problèmes perso, rendant Kingsbridge très anecdotique (ça m’a un peu fendu le coeur). Alors forcément, quand on a autant d’arcs narratifs, une narration aussi éclatée, difficile d’accorder la même importance à chacun et tout n’est malheureusement pas passionnant. Exemple ? L’histoire de Barney aux Amériques et de ses acolytes aux Pays-Bas, je me surprenais à en avoir strictement rien à péter (comme l’histoire d’amour contrariée de Ned et Margery. Oh boy ! que c’était insipide).

Point n°2 : Les personnages « méchants » pas assez « méchant ». Ouep. Alors que je me disais que c’était justement sympa d’avoir un peu nuancé le manichéisme des personnages dans cet opus. Même si je reprochais à Ken Follett son goût un peu trop prononcé pour les conflits « Gentils » VS « Méchants », je dois reconnaître que ça avait le mérite de me faire hurler de frustration et de rage à chaque coup de bâton envers les pauvres héros/héroïnes qui souffraient jusqu’aux 20 dernières pages avant de prendre leur revanche. Et donc de me passionner. Or voilà même avec Pierre Aumande de Guise, le terrible ambitieux BG qui par moment à des brefs éclairs de conscience ; Rollo, le teigneux qui… fait le teigneux ; et quelques prêtres extrémistes amateur de barbecue, on a du mal à atteindre le Nirvana du Vilain. Au risque que les hautes volées d’un William Hamleigh ou d’un Waleran Bigod (grands super méchants des Piliers de la Terre) finissent par être fortement regrettés. Sacrebleu, comme ils me subjuguaient à chaque page avec leurs vices, leurs coup tordus imaginatifs et leurs méchancetés crasses.

giphy.gif
#MISSYOU

Point n°3 : L’Histoire avec un grand « H » prend de la place, un peu trop au goût de Mimine. C’était le cas, encore une fois, avec les deux autres premiers tomes, mais jusqu’ici les faits historiques étaient juste là pour donner un contexte intéressant et du dynamisme à la grande épopée fictionnelle. Personnellement, si je veux lire du roman historique sur les guerres de religions et la lutte de pouvoir entre Marie Stuart et la reine Elizabeth, je me tournerais plutôt vers La Reine Margot d’Alexandre Dumas et Marie Stuart de Stefan Zweig (tous deux des bijoux et coups de coeur de Mimine).

On la sent déçue, nan ? 

Ayant énormément aimé le premier tome (un peu moins le second, mais quand même), je crois que je m’attendais si ce n’est à mieux, à la même chose. Mes hight expectations m’ont joué un mauvais coup sur ce coup-là.

giphy.gif

The Big Question : est-ce qu’on peut le lire même si on a pas lu les deux autres ? OUI. C’est faisable dans le sens où peu de choses se passent à Kingsbridge et mis à part deux, trois petites références, vous n’aurez pas l’impression d’être largués. Mais je ne vous le conseille pas. Vous perdrez l’occasion de lire deux sacrés bons bouquins sur la construction des cathédrales, sur l’évolution fantastique d’un patelin boueux en grande cité marchande au prix de sacrifices humains, de sang et de larmes. Presque 10 ans après mes lectures, je m’en souviens encore, pour vous dire.

giphy.gif
#NEVERFORGET

20 réflexions sur “Une colonne de feu – Ken Follett

  1. J’ai lu et adoré Les piliers de la Terre, c’était il y a pas mal de temps. Bizarrement, le coup du pavé m’a pas donné envie de me jeter sur Un monde sans fin….ptet que je le ferai je sais pas encore… Celui là me donnait bien envie en terme de résumé mais si tu l’as trouvé un peu fade, flemme de me lancer dans un pavé…. Bref je reste indécise quant à ces lectures XD

    Aimé par 1 personne

  2. J’avais adoré Les piliers de la terre, et je crois que je vais rester sur cette impression du coup !
    Je kiffe ton GIF come back qui m’a apporté ma dose de mignonitude de la journée 🙂

    J'aime

  3. Oh ben zut ! J’avais beaucoup aimé les piliers de la Terre aussi… J’en ai assez peu de souvenirs, mais tous les flashs que j’ai concernent des actions pas cool des grands méchants haha (je suis sûre que tu vois de quoi je parle, surtout pour un épisode en particulier ^^’) alors si les méchants sont pas de la même qualité dans celui-là, je comprends que ça fâche :/

    J'aime

  4. Bon, du coup tu réussi le pari de me donner envie de lire les deux premiers et pas du tout celui là en même temps !
    En tous cas, je garde cette trilogie sous le coude quand j’aurais envie d’un bon pavé ! =)

    J'aime

  5. Je l’ai eu entre les mains à la bib, j’ai regardé la quatrième de couv’ en mode « Eh je pâne rien à rien là comme ça, mais ça a l’air bien palpitant » et puis j’ai ouvert le bouzin et LA, DAMNED j’ai vu la liste des personnages. Je veux bien croire qu’il y en ait trop, le type consacre quasiment un chapitre entier à te lister les noms. x’)

    J'aime

    1. Haha ! J’ai une réaction similaire quand j’ai commencé la lecture. Après je trouve qu’il exagère un peu, parce qu’il a listé TOUS LES NOMS qui apparaissent dans l’histoire. Même le type que tu vois apparaitre 2 sec et que t’as déjà oublié, il te l’a mis.

      J'aime

  6. Je n’ai JAMAIS lu Ken Follett. Je suis pas du genre à avoir peur de la briquette, pourtant, mais à chaque fois que je tombe sur un de ses bouquins en médiathèque, je le repose. Je pense que c’est surtout parce que je ne sais pas dans quel ordre chronologique il fallait les lire (un peu comme les Gemmell avant, quoi).
    Bref, du coup, oui pour l’auteur, mais peut-être bof pour ce bouquin là.

    J'aime

    1. Pour sa saga Kingsbridge c’est simple : Pilier de la Terre – Un monde sans fin – Une colonne de feu
      Pour le reste, vu que ce sont des one-shot, tu les lis comme ça.
      Tu as essayé la Marque de Windfield ? C’est un one-shot, plutôt court, et très entrainant.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s