Six of Crows t2 – Leigh Bardugo

Avec ma grande poto Broco (lien de son avis en fin de billet), on avait juste adoré le premier tome le mois dernier. Du coup, on a rempilé aussi sec, là comme ça, ni vu ni keunu, pour connaître le destin de ces 6 héros pas comme les autres (ouais parce qu’apparemment, y a que deux tomes). Entre temps j’ai eu l’équivalent de la grippe du lecteur (aka une sacrée panne de lecture) qui est arrivée inopinément et qui m’a pas mal ralentie pendant tout le mois de juillet. Vous l’sentez vous aussi que « le C’est le 1er j’balance tout » va être coton à faire ? Enfin.

N’épiloguons pas cent-sept-mille ans et commençons ce billet qui va être philosophiquement rock’n’roll.

Dès à présent ça va spoiler sur les événements du premier tome. Je préviens au cas où.

Après avoir infiltré, braqué et s’être échappée du Palais des Glaces fjerdan, la bande de Kaz Brekker se retrouve dans de sales draps. Escroqués par leur employeur, ils n’ont pas vu la couleur de leur argent tant promis et en prime Inej vient de se faire enlever. Mais on ne l’a fait pas à l’envers à « Dirtyhands » sans en subir les conséquences. Bien décidés à se venger et à retrouver leur amie, les Corbeaux vont mettre Ketterdam sens dessus dessous.

Je me suis posée trois questions :

  1. Est-ce que ce second tome est aussi bon que le premier ?
  2. Est-ce qu’une panne de lecture peut te bousiller ton mojo ET en prime l’appréciation que tu as d’une saga ?
  3. Pourquoi les seconds tomes, en ce moment, refroidissent mes ardeurs avec l’effet d’un Ice Bucket sur la tête ?

Parce que voilà, au bout de 250 laborieuses pages (le roman en compte 600 et des poussières), j’ai senti venir le drame mes lapins, le pétage dans le sac de cacahouètes : j’ai commencé à me sentir déçue.

giphy (87).gif

Le premier tome avait été une découverte sans nom, un quasi coup de coeur, qui avait révéler un habile travail sur la construction et la psychologie des personnages, un univers sale et crade mais hypnotisant et une intrigue virevoltante pleine de rebondissements. Autant dire que j’avais juste très hâte de retrouver la bande des Crows et voir ce que ça allait donner dans la suite d’autant plus qu’on nous avait laissé sur un sacré cliffhanger.

Mais pif paf pouf, je me suis trouvée moins emballée. Pourquoi ? POURQUOI ?

giphy (90)

Alors même si mon premier sentiment s’est arrangé vers les 200 dernières pages (ouf), y a deux-trois trucs que j’aimerais poser là.

L’écriture

Oui l’écriture c’est la même que dans le premier tome. Forcément. Même auteure, même style. Et pourtant, j’en ai pas eu la même appréciation.

Beaucoup trop de dialogues. À un point où ça se fait au détriment de la narration et de la description. Vous connaissez ce sentiment où vous ne savez pas trop où se trouvent vos personnages ni à quoi ressemblent vraiment leur environnement ? Vous devez alors aller dans votre banque d’images mentale et choisir quel visuel utiliser pour telle ou telle scène. Ici, c’est le cas et c’est généralement pas bon signe.

J’suis une lectrice qui a besoin de description, un minimum. J’aime pouvoir palper un peu l’univers, respirer la poussière, toucher mentalement du doigt où sont les personnages, dans quoi ils vivent, ce qu’ils ressentent au plus profond d’eux (ce qui me fait comprendre leur réaction, leur comportement etc.).

giphy (91)

Sans oublier que ça donne au récit une dimension « réelle ». On adhère à l’univers = kiffage + 1000.

Donc nous avons beaucoup de joutes verbales entre nos personnages (qui adorent s’envoyer des vannes) pour la plupart savoureuses, mais qui fatiguent sur la durée (un peu comme un épisode de How I Met Your Mother dans les dernières saisons, voyez). J’ai carrément « respirer » dès que Leigh Bardugo allait dans l’introspection avec ses personnages. Elle est forte là-dedans en plus, bon sang ! Quand elle s’y met c’est fantastique ! D’où frustration de ma part que ces moments soient plutôt rares dans le roman.

Les personnages

« Ne mets pas tes oeufs dans le même panier » au risque de n’avoir plus grand chose à nous raconter.

Dans le premier tome, ce qu’il m’avait le plus plu, c’est la backstory des personnages qu’on nous révélait petit à petit, donnant alors une profondeur incroyable au récit.

Or voilà.

Il n’y a plus beaucoup de backstory et sur ce point le second tome s’en trouve assez déséquilibré. A part pour Wylan et Jesper, qui sont du coup les personnages les plus intéressants du tome, parce qu’on y voit une certaine évolution psychologique (et physique), les autres m’ont semblé assez statiques même parfois carrément fades.

Par exemple Matthias, ce pauvre gars fjerdan expatrié et fou amoureux de Nina, n’a pas beaucoup de personnalité ni d’intérêt dans les 3/4 du roman. Il ne sert quasiment à rien si ce n’est à froncer des sourcils dès que sa copine est un peu trop décolletée (ce qui, je vous avoue, m’a passablement agacée…). Même Kaz Brekker, le chef de la bande aux mains gantées, qui en tient une sacrée couche niveau traumatisme et névrose, est au final moins passionnant que ce que j’aurais cru.

L’intrigue

J’ai pas tout tout pané, mais on enlève pas à Burdago un sens du rythme et de la mise en scène bien à propos. L’histoire générale est peut-être un chouïa en dessous de celle du premier, mais elle révèle son lot de petites surprises.

Arrivée aux deux tiers, lorsque le bouquet final a commencé à poindre le bout de son petit nez, j’ai senti un regain d’espoir. Les pages ont défilé et je me suis sentie à nouveau à l’aise dans mes petits chaussons. Et puis y a des trucs moches qui arrivent. Genre j’ai pleuré comme un petit crocodile et je me suis retrouvée aux dernières pages en train de déjà regretter mes six petits compagnons auxquels je m’étais malgré tout attachée.

Pour résumé… 

  • Est-ce que ce second tome est aussi bon que le premier ?

Non. Clairement non.

giphy (92)

  • Est-ce qu’une panne de lecture peut te bousiller ton mojo ET en prime l’appréciation que tu as d’une saga ?

Oui. La panne de lecture me fait lire 1) plus lentement 2) avec moins de patience qu’en temps normal. Donc toutes les petites choses sur lesquelles je serais passée avec plus d’indulgence me sautent aux yeux comme un Marsupilami sous Ecstasy. Et ça a l’effet de me déprimer encore plus.

  • Pourquoi les seconds tomes, en ce moment, refroidissent mes ardeurs avec l’effet d’un Ice Bucket sur la tête ?

Est-ce que j’en attends trop ? Est-ce que je m’emballe trop vite ? J’suis trop enthousiaste c’est ça ?

giphy (93).gif

Souvent les auteurs disent que le second tome est le plus dur à écrire et je les crois bien volontiers. L’attrait de la nouveauté qui te fait voir ta lecture en 1001 couleur s’évapore très vite avec la suite qui doit, elle, faire pareil si ce n’est mieux que le 1er tome. Tout en répondant aux attentes développées et générées.

C’est ce qu’il s’est clairement passé avec Six of Crows Episode 2. Même si j’ai voulu être prudente en restant sur mes gardes, j’ai malgré tout peut être trop fantasmé sur les possibilités de l’histoire, sur ce que j’aurais aimé y voir et me suis retrouvée avec un matériel qui ne correspondait pas entièrement à mes attentes.

L’avis du Brocoli (plus enthousiaste que moi) est >ICI<

 

28 réflexions sur “Six of Crows t2 – Leigh Bardugo

  1. Oh ben zut ! Mais je pense aussi que l’état d’esprit peut vachement influencer le plaisir qu’on retire d’un bouquin. Et je comprends cette problématique du deuxième tome, mais j’ai envie de dire que si c’est prévu qu’il n’y en ait que deux, ça veut dire que l’auteur doit avoir une idée précise de ce qu’il va mettre dedans, nan ? Ca devrait être moins difficile de le rendre aussi chouette que le premier s’il est censé clore l’histoire… D’habitude, j’ai plutôt l’impression que les gens galèrent à écrire le « tome du milieu », tu vois ce que je veux dire ? :)
    Enfin bon, si la fin est chouette c’est déjà une excellente nouvelle :) Je suis pas encore sûre que je les lirai, mais je retiens la bonne impression générale !

    Aimé par 1 personne

    1. Mais c’est ça que je comprends pas (et qui m’a un peu mis les glandes) : quand tu sais que tu vas faire que deux bouquins, peut être que tu peux équilibrer les infos. Je sais pas pourquoi, et apparemment je suis la seule à le ressentir, mais j’ai l’impression que l’auteur avait tout donnée dans le 1er et un peu moins dans le second. Ou alors c’est moi qui attends toujours des seconds tomes que l’auteur développe et aille plus loin. Je sais pas… je suis très perplexe. Apres, y a plein plein de trucs que j’ai aimé dans ce second tome. Mais je suis en ce moment en pleine réflexion sur les seconds tomes et leur réception, alors je crois que je suis en mode autoanalyse maximum 😆

      Aimé par 1 personne

  2. Aaah zut zut alors :/
    Trop désolée que tu aies été moins emballée du coup !
    Enfin ça me fait un peu peur parce que je pense que j’attends aussi beaucoup de ce second tome, et j’ai peur d’être déçue…
    Je pense que je vais attendre un peu avant de me replonger dans la saga, le temps d’oublier un peu mes espoirs (trop grands) !

    J'aime

    1. Je me rends compte qu’il faut toujours laisser un peu de temps entre les tomes, surtout quand on a adoré ! J’vois j’suis en train de lire le 2nd intégrale de L’Assassin Royal dont j’avais ADORÉ le 1er opus l’année dernière. J’avais eu la bêtise de commencer le 2 juste apres le 1. Résultat j’avais abandonné au bout de 200 pages. Trop d’attentes, pas ce à quoi je m’attendais, etc. J’viens de le reprendre là et j’adore !

      Aimé par 1 personne

  3. J’ai lu le premier l’année dernière et j’attends (je ne sais pas pourquoi) avant de finir leur histoire. J’avais bien aimé le premier mais ce n’était pas un coup de cœur, et en parlant de cœur, tu me brises le miens à dire que Matthias n’a pas beaucoup d’intérêt dans ce tome car c’est mon chouchou </3
    Je verrais bien au moment de le lire mais grâce à toi mes attentes sont un peu revues à la baisse et j'aurais peut être alors une bonne surprise (logique de tordue).

    J'aime

    1. Nan pas un gros changement d’écriture. J’ai essayé d’analyser le ressenti que j’ai eu pour le 1er et le 2e. Je ressens un déséquilibre (dans la Force haha) dans le tome 2 qui met en évidence du coup ce que j’avais remarqué dans le 1 mais qui ne m’avait pas dérangé. Déjà parce que dans le 1, l’écriture instrospective avec les backstories était bien plus importante. Et donc on avait moins de dialogues qui tournent en rond, le genre qui montrent à quel point les personnages sont cool, drôles, super potes, mais de façon tellement appuyée que ça me faisait penser au script d’une sitcom américaine. S’ils avaient été moins nombreux et si ça n’avait pas été au détriment de pleins d’autres choses, ça m’aurait moins gêné.

      J'aime

  4. je me marre toujours autant en lisant tes critiques pleine de saveur. Bon, je suis assez déçue pour toi concernant ce tome 2.
    J’adhère 100% au fait que la qualité de l’univers multiplie le kiffage d’un bouquin, et que cela te projette direct dans l’histoire, sinon, l’impression d’être un simple spectateur persiste tout du long!

    J’espère que ta panne de lecture va s’écourter rapidement!

    Aimé par 1 personne

  5. Je REFUSE que ce second tome soit moins bien (dit celle qui n’a toujours pas lu le premier) parce que j’ai décidé d’adorer cette série (toujours sans en avoir lu une ligne, donc). Je nonobste complètement ton avis, donc (que je lirai en détail quand j’aurai commencé).

    J'aime

  6. Même cas de figure que toi : j’ai adoré le premier tome, tellement que dès que le deuxième est sorti, je l’ai direct acheté. Mais la magie n’a pas opéré, et j’ai tellement été déçue de ne pas aimer ce second tome que je j’ai laissé sur ma table de nuit sans avoir lu les 100 dernières pages…
    Je pense que je relirai le premier et le deuxième à la suite un jour, j’ai peur d’être passée à côté d’un truc.

    Aimé par 1 personne

    1. Les 100 dernières pages révèlent ce qu’il y a de meilleur dans l’histoire, mais oui j’comprends cette envie d’abandonner. Je commence à penser que ces deux tomes auraient très bien pu en être qu’un seul (un gros certes), mais bien équilibrée, l’histoire aurait été peut-être mieux mise en valeur.

      J'aime

  7. Coucou ! C’est marrant comment nos avis sont inversés, tout ce qui t’a déçu dans le deuxième tome, m’avait un peu ennuyé dans le premier. Du coup, j’ai adoré le deuxième parce que ça envoyait plus, qu’on s’attardait moins sur les persos et qu’on se bougeait un peu plus les culculs. Mais pour le coup, ta chronique trouve vraiment un écho dans ce que j’ai ressenti, mais dans l’autre sens uhu ! Pour moi, Crooked Kingdom est largement au dessus du premier, comme quoi, hein !
    Kin

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s