Légende – David Gemmell #6

Coucou, les Petits Pédestres Croustillants sont là.

coucou 2.gif

Enfin au complet pour cette sixième lecture commune épique après avoir laissé Isa et Brocoli sur la route de Loup Blanc le mois dernier (que nous avions déjà lu June et moi), l’équipe s’est rejoint à un carrefour pour picoler… euh oui et pour grailler… nan mais d’accord mais surtout pour faire ses adieux à un héros. Santé l’ami !

Dès maintenant, vous pouvez retrouver ici même les avis de mes compagnes de voyage : Le Brocoli de Merlin ; Isa la Rousse ; June &Cie.

À partir de là, ça va spoiler.

Fuyez pauvres fous !

kaamelott_allez on commence.gif

Dros Delnoch, cette immense forteresse drenaï aux six Murs, imprenable dit-on, va vivre l’un de ses plus gros sièges de l’Histoire. Car les tribus nadhirs, après des siècles de guerres intestines, se voient enfin réunies sous la bannière de Ulric l’Unificateur. Au petit nombre d’un demi million, l’armée d’Ulric est fin prête pour bouter du drenaï à la pelle.

Qui eux sont 5 000.

La grosse tuile quoi.

lotr_murs

Désespérée, l’armée drenaï fait appel à son joker, son as royal, son atout coeur, bref, Druss est appelé à la rescousse. Or voilà, notre Capitaine à la Hache se fait vieux. Veuf depuis que sa Rowena est morte et bien seul depuis le décès de son meilleur ami Sieben le poète quelques années auparavant, Druss attend que l’occasion se présente pour mourir dignement. Alors quand on lui propose cette mission suicidaire, le géant ne se fait pas prier.

arthur-kaamelott-barbares

Oui ou bien…

Allez, venez, espèces de fils de putes ! gronda-t-il. Marche-Mort vous attend !

Ouais voilà c’est plus ça l’idée.

Sur les remparts massifs de Dros Delnoch, soudés par la peur, le courage et le désespoir, des amitiés vont se tisser ; une histoire d’amour bouleversante va être vécue ; des trahisons ; des moments de bravoure et de couardise ; mais également des retournements de situation feront le quotidien bref de ces vaillants soldats : Rek, le cavalier solitaire au passé trouble ; Virae la fille du comte de Delnar, ancienne connaissance de Druss ; Orrin gouverneur de Dros Delnoch complètement dépassé par les événements ; Flécheur le renégat repentant ; et naturellement les Trentes, prêtres guerriers de la Source, toujours présents lorsqu’il y a de la baston. Rassemblés derrière Druss et ragaillardisés par sa seule présence, tous vont vivre ensemble la pire et la plus épique des batailles dont l’issue devrait être assez tragique.

Donc Mimine a pleuré.

Voyez, même si on sait à l’avance ce qu’il se prépare, ça n’empêche pas de sortir le PQ de sous les fagots. Tout frais et tout jeune, Gemmell est contrairement à nous, à son premier coup d’essai et pourtant la fraîcheur qui s’en dégage montre le meilleur de l’auteur. D’autant plus, que David nous régale là de somptueuses punchlines dignes de figurer dans des compiles à faire pâlir d’envie les copains.

Clap de fin ?

À la fin de cette lecture, j’ai eu comme l’impression qu’on venait à bout d’un récit complet. Bien que nous ayons encore quatre tomes à lire avant la fin du cycle, il n’en reste pas moins qu’une boucle vient d’être bouclée. Car depuis le tout début, on nous prépare à ce siège mythique, depuis les origines d’Ulric l’Unificateur et ennemi des drenaïs, expliquées dans le tome 3 de Waylander jusqu’à La Légende de Marche-Mort.

Ainsi, sentant la fin proche, je commence à réfléchir à un petit top de mes meilleurs « épisodes » du cycle et je dois avouer que ceux de « Druss » n’ont pas été mes préférés, loin de là.

giphy (9)

Oui votre Honneur, J’AVOUE TOUT.

Même si j’ai beaucoup aimé le personnage de Druss, la figure emblématique du cycle, et que Légende est de loin le meilleur tome du Capitaine à la Hache, je quitte ses aventures avec une impression de « mwai-euh » assez forte. La faute aux intrigues un peu plus faiblardes ? À une redondance dans les thèmes entourant Druss ? À des tomes moins intéressants et moins bien construits que d’autres (comme par exemple avec Druss la Légende qu’avec le recul, j’avais pas grandement apprécié qui était plus je pense un tome destiné à ceux qui avaient déjà lu Légende) ?

Peut-être que le problème vient tout simplement du fait que nous ayons pris le parti de lire dans l’ordre chronologique. Si ça a marché pour la trilogie Waylander, qu’il faut vraiment lire avant tout le reste, là je serais presque à vous conseiller de commencer par Légende. Car les trois autres tomes qui entourent notre cher Druss sont à mon avis des histoires annexes (qui ont été pensées et écrites ainsi par Gemmell, ne l’oublions pas) qui donnent certes des informations supplémentaires importantes, mais qui auraient le mérite d’être lues après le noyau dur qu’est Légende.

Voyez, je quitte Druss avec certes une petite pointe de nostalgie, mais ce n’est pas aussi poignant que ça l’avait été avec notre pirouetteur Waylander adoré où tourner la page avait été difficile. En réalité, j’ai bien hâte de lire les derniers tomes du cycle et suis bien curieuse de savoir ce que Gemmell nous a préparé.

Bonus : Le Courrier des lecteurs

Les Petits Pédestres Croustillants sont fières de vous annoncer que deux camarades viennent de rejoindre la guilde. Chevalières Pause Earl Grey et le Chat du Cheshire

chevaliers.gif

Arrêtez de jouer avec vos armures et veuillez vous avancer pour votre chevalierisation.

Bienvenues dans notre guilde !

Voilà. On va bouffer ? 

Les Petits Pédestres Croustillants vous rappellent que toutes les candidatures d’admission sont acceptées. Pour se faire, veuillez vous adresser au bureau situé au 1687 Chemin de Traverse, Pays de Neverland, Cedex 888.

Horaires d’ouverture : tous les mercredi matin à l’aube, de 12h à 12h30.

ou sur notre page Facebook.

Nous examinerons votre cas avec la plus brève attention.

Merci.

20 réflexions sur “Légende – David Gemmell #6

  1. Ping: Légende.
  2. Mais… y a…. du Kaamelott ! Là ! Partout ! Que tu utilises bon gré malgré pour arriver sur ta fin ! En tout cas chouette article, merci à toi pour cette petite lecture :)

    J'aime

  3. Depuis, le temps que je doire lire Gemmel! Depuis le temps! Faut vraiment que je m’y mette, le seul hic, c’est qu’à la fin je ne sais plus lequel choisir avec toutes ces chroniques qui donnent envie de se précipiter dessus.

    Merci donc (ou pas du côté de la PAL).

    J'aime

    1. Au vu de l’expérience que j’ai acquise, je te conseille de fermer les yeux, pointer le doigt sur une liste de sagas du romancier et pouf pouf « ça sera toi qui sera choisi au bout de trois… ». Plus sérieusement, j’ai l’impression qu’il y a du bon partout. Que se soit les one-shot ou les cycles. Par exemple, on me dit le plus GRAND bien de son cycle de Troie.

      Aimé par 1 personne

  4. Ping: Caraval.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s