C’est le premier, j’balance tout #2 (Mars 2017)

Aujourd’hui, difficile de vous cacher que nous sommes le 1er du mois et que de ce fait, comme il est désormais habituel sur le blog, Mimine participe à nouveau au rendez-vous mensuel, et ô combien utile, de notre drôlissime Lupiot d’Allez vous faire lire.

Le principe ? Quatre trucs à balancer.

  • Le Top/Flop du mois
  • Au moins une chronique lue sur un autre blog pendant le mois écoulé
  • Au moins un article, un lien, une marque de thé… le choix est vaste, qu’importe il faut qu’on l’ait adoré (hors chronique littéraire)
  • Ce que vous avez fait de mieux le mois dernier.

∇ ∇ ∇

Cette fois-ci, Mimine a été assez fut-fut pour noter au fur et mesure les différentes idées de ce bilan pendant le mois écoulé. Pas d’oubli (normalement) et les césars seront remis en bas de la liste. Mais avant ça… Le Top et Flop du mois.

Lectures :  8 (et demi) sont à noter. Enfin normalement 9, si le mois de Février n’était pas aussi court, m’enfin.

Top & Flop Février 2017

1

The Paper Magician de Charlie N. Holmberg a été une sacrée jolie surprise des éditions Amazon Crossing (« bouuuuh c’est le mal », Vade Retro Satana, hors de ma chaste vue félooon, etc…) qui m’a fait ravaler mes petits préjugés.

— L’instinct de l’équarisseur de Thomas Day. Avec ce petit côté WTF et borderline, la réécriture du mythe sherlockien version « Batman & Robin rencontrent des extra-terrestres » décoiffe pas mal.

— La Fille d’avant de J.P. Delaney (qui va bientôt sortir d’ailleurs)(on note le 8 mars les copains) est LE thriller de guedin de ce début d’année. En quelques mots c’est addictif, passionnant, haletant et même fort angoissant.

— Et le COUP DE COEUR du mois est attribué à…

oscar.gif

De Sang Froid de Truman Capote. Relatant un fait divers survenu dans un patelin aux USA qui a choqué l’Amérique des années 50, Capote signe là un petit chef-d’oeuvre. J’ai pris mon temps pour le lire, mais ça valait le coup ! J’ai bien hâte de vous en faire prochainement part.

Meanwhile… du côté des flops…

2

— Vicious de Victoria Schwab, auteure de best-seller Young Adult aux USA qui va se voir prochainement éditer en France. Alors je ne sais pas si c’est le fait que je l’ai lu en VO, peut-être ai-je raté quelque chose, mais sincèrement j’ai pas trouvé ça très fou. L’histoire est sur le papier assez originale : deux amis d’université qui trouvent le moyen d’acquérir des super-pouvoirs en se donnant intentionnellement la mort et en ressuscitant. De là, les deux copains vont se livrer une petite guerre entre eux, basée sur la jalousie et les ressentiments de chacun. Pourtant il m’a été très difficile de m’attacher à eux, tellement ils sont puériles et mauvais. Et du coup, bah leur histoire, je m’en carrais un peu. Qu’ils s’entretuent et qu’ils me laissent tranquille, me suis-je souvent dit.

TOP.jpg

Ni un Flop, ni Top, un Flipflop alors ? Prince Captif tome 1 et 2 de C.S. Pacat, j’vous avoue, je sais pas comment le classer celui-là. La lecture, comme en peuvent témoigner mes nombreux Tweets, a été une expérience assez amusante dans un univers mal construit et mal écrit. J’y ai éprouvé beaucoup de plaisir et beaucoup d’ennui. Là aussi, j’ai bien hâte de vous raconter tout ça plus en détail.

∇ ∇ ∇

Les chroniques litté du mois

Ayant été assez peu présente ce mois-ci sur la blogosphère et ayant BEAUCOUP d’articles à lire qui m’attendent bien sagement, j’ai pas énormément de chroniques littéraires à proposer. Cependant…

oscar

 Prettyrosemary pour son billet HYPER alléchant sur La Nuit du revolver  de David Carr. Il me tarde de retrouver ma caissette pleine d’argent enterrée quelque part pour aller courir en librairie me le procurer. Oui Chaton est comme ça, elle provoque l’hystérie chez ses lecteurs.

— June &Cie pour son billet HYPER intéressant sur Jacques Prévert. Madame le Dragon m’a quasi fait redécouvrir l’auteur des Escargots et des comptines de primaire et m’a donné envie d’en savoir plus sur le bonhomme au chapeau.

∇ ∇ ∇

Les (autres) articles du mois

— Le Speedwatching de Just One More Episode : décrit le nouveau concept (que je ne connaissais pas) de regarder en vitesse accélérée (littéralement) des séries ou juste quelques épisodes pour aller plus vite. Oui on est d’accord, nous avons tous une vie et des responsabilités plus ou moins importantes qui nous empêchent de rester affalés comme une loutre de mer sur le canap’ à binger des séries toute la journée. C’est ce qu’il s’appelle la vie adulte, même si j’ai encore un peu de mal avec cette idée abstraite. Alors merci à Shiplisso pour la découverte du speedwatching et du changement qui s’est opérer dans ma vie de sérievore.

— Angoulême by le Brocoli. Parce que je ne peux jamais aller aux salons littéraires, que la dernière fois ça remonte au Salon de Paris 2015 et qu’ayant eu les petons écrasés un nombre incalculable de fois je n’y suis plus reparue, j’ai loupé celui d’Angoulême. Mais heureusement mon Hobbit, mon Brocoli adoré a eu la bonne idée de nous faire part de son périple avec Mary Pumpkins (compagnon talentueux et couillu du Brocoli). Merci, car grâce à elle, j’ai vécu par procuration un bien beau périple.

— 50 Nuances plus sombres raconté en gifs par Anaïs Bordage sur Buzzfeed. Je vous avais déjà fait part sur Twitter de mon amour pour cette rédactrice qui m’a fait hurler de rire avec son live-tweet sur la lecture de Grey. Elle remet le couvert pour la sortie du dernier film et encore une fois je me suis étouffée avec mon bol de granola. Anaïs Bordage, vous faites du bien à l’humanité, merci.

∇ ∇ ∇

Choses accomplies & dont je suis fière

— Ça y est, je me suis enfin décidée à faire du tri dans mes affaires et du coup accepter l’idée que j’allais déménager de mon chez moi. C’est très difficile psychologiquement parlant, mais c’est une nouvelle étape comme on dit. Ça m’a donné l’occasion de me replonger dans des trésors cachés dans des boîtes oubliées : d’horribles dessins fait à 4 ans, des jouets, des cahiers d’école, des journaux intimes et cahiers d’écriture dont un où j’avais collé des photos du deuxième film d’Harry Potter dont la sortie devait être proche… Nostalgie, nostalgie.

— J’ai lu un livre en anglais (cf. Flop). Et j’ai pas trop eu besoin d’un dictionnaire. Mon prof d’anglais particulier est ravi par contre.

— Je me suis abonnée aux Inrocks, chose que je voulais faire depuis des années. Bon, maintenant, il faut juste que je lise les numéros régulièrement. C’est pas forcément gagné, j’vous le cache pas.

— Je sais faire maintenant des oeufs pochés, chose qui jusqu’ici relevait de l’élaboration d’une fusée pour la NASA.

— J’ai vu mon premier film japonais, Tel père tel fils de Hirokazu Kore-eda, et j’ai bien aimé.

—  J’ai survécu aux vacances de Février remplies de cours particulier à donner à travers toute la ville. I SURVIVED GUYS. I’M ALIVE.

— J’ai réussi à faire ce second C’est le premier j’balance tout dans les temps. So proud.

Bon mois de Mars !

 

29 réflexions sur “C’est le premier, j’balance tout #2 (Mars 2017)

  1. Ah ce stade, les oeufs pochés demeurent un mystère pour moi, alors félicitations ! Et pour le tri ne désespère pas : 2 cartons à trier m’attendent chaque fois que je vais chez mes parents (vu que j’avais stocké plein de trucs chez eux ) 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Et ben écoute après des années de recherches scientifiques et plusieurs essais catastrophiques, ça finit par payer. Et cela reste relativement facile. Enfin je réussi un sur deux. Mais c’est déjà ça !
      Ouais le tri c’est la galère, mais je m’en sors pour l’instant. Faut dire que je me suis encore occupée des bouquins… Et là ça va être chaud patate. J’pense faire appel à la NASA (encore une fois) pour trouver une solution de rangement et de triage. ;)

      Aimé par 1 personne

  2. Oh boy, j’étais passée à côté de l’article d’Anais Bordage (j’ai failli écrire « bondage »…) et merci, j’ai beaucoup ri ! J’ai presque envie de voir le film juste pour me moquer maintenant, c’est malin.

    Et de rien pour l’article sur Angoulême, la prochaine fois, je te glisse dans le sac à dos (à côté des couilles de Monsieur, ça devrait rentrer nickel ^^)

    Je te souhaite un mois un peu plus relax mon petit hobbit en sucre !

    Aimé par 1 personne

  3. Well done pour les œufs pochés ! Et mille fois merci pour le lien vers le live tweet d’Anaïs Bordage, je me suis bien marrée. J’ai hâte de lire ton avis sur De sang froid, que je viens moi-même de commencer !
    Joyeux mois de mars et belles lectures :)

    J'aime

  4. Comme d’habitude tu m’as fait rire avec ton article! Et merci pour le lien du récap de 50 shades darker, j’avais pas eu le courage d’aller le voir au cinéma (jsais pas j’avais comme dans l’idée que vu le 1 ils allaient devoir beaucoup ramer pour me convaincre du coup j’ai économisé 6€50 XD)

    Aimé par 1 personne

    1. Olala je me suis littéralement bidonnée (verbe disparu de l’usage courant depuis 1920) avec cet article, j’ai trop rigolé pour le « symbole phallique » cette personne à du faire fac de lettres. J’en suis sûre.

      J'aime

  5. Voilà un titre qui me parle.
    Ravie d’avoir provoqué ton hystérie, en même temps, dès que je peux être à l’origine de ton découvert, je t’avoue que je ne prive pas. Et puis tu me le rends bien !
    Et comme je suis heureuse aussi de voir février et ses maudites vacances scolaires se terminer… -_-

    J'aime

    1. Absolument ! On a toujours besoin d’un peu (beaucoup) d’auto-dérision pour palier aux larmes de sang face aux messages putrides que renvoient cette oeuvre. (oui oui je suis remontée comme une montre à gousset quand il s’agit E.L. James et de ses bouquins/films).

      J'aime

      1. Ah mais je suis pareille, beaucoup essaie de m’apaiser quand je me mets à parler de ce bouquin mais c’est absolument impossible. Je ne comprends pas comment il a pu être édité alors qu’il prône une apologie du viol et de la maltraitance domestique c’est juste abominable. Je crois que le pire c’est de voir les gens qui ne s’en rendent pas compte, qui pensent que c’est romantique. Heureusement qu’Anaïs Bordage est là !

        Aimé par 1 personne

      2. Et c’est surtout cet archétype de séducteur, beau comme un dieu. Déjà le physique ne fait pas tout, ensuite être dominant c’est de faire passer sa soumise avant lui. Je crois que l’auteur n’a pas très bien compris les tenants et aboutissants de son sujet. Non mais voilà je suis énervée, je pourrai en faire un pamphlet contre ce bouquin TT

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s