Throwback Thursday #16

Le Throwback Thursday Livresque est un super rendez-vous littéraire organisé par BettieRose, flamand rose en chef de nos contrées 2.0. Vous pouvez retrouver tous les liens des participant(e)s HERE.

Le Principe : Chaque jeudi, citer un livre qu’on a lu depuis fort longtemps, autour d’un thème donné.

Vous savez dans la vie y a des moments où il faut arrêter de faire sa raclette. Il faut prendre ses responsabilités, enfiler son slibard de compèt’, boire un litre d’eau chaude caféinée avec un soupçon de lait et atteler la charrue. Parce que l’heure est grave les copains. Oui, après deux semaines de manquement à ses devoirs TBTLesques, Mimine est de retour dans la gaudriole. Et paf !

Thème du jour  : Relecture ou si je devais relire un livre.

On va dire que ce thème est plutôt limpide, inutile donc de le décortiquer ni de l’analyser. Il me suffit juste de balancer le livre que j’aimerais relire et pis c’est marre. C’est tellement simple. Oui… tellement…

Nan désolée, j’peux pas. Allez, DÉCORTICAGE !

giphy3

Donc, pourquoi vouloir relire des livres ?

1°) Le cas le plus logique c’est que vous avez adoré un livre, tellement que vous voulez le relire pour revivre les émotions vécues pendant la lecture et/ou retrouver des personnages adorés. C’est le cas quand je me fais un shoot en loucedé de Passe Miroir ou d’Harry Potter. Une piquouse et ça repart.

jim carrey ace aventura.gif

2°) Vous êtes une truite et avait une mémoire de poisson de rouge (comme quoi la nature est mal faite), ainsi vous êtes incapable de vous souvenir d’anciennes lectures. Selon l’âge, attention, c’est peut-être l’Alzheimer qui vous guette. Ou alors vous êtes vraiment une truite et alors là j’ai envie de vous demander comment vous arrivez à utiliser un ordinateur avec vos petites nageoires.

3°) Vous n’avez rien à lire en ce moment et parce que vous êtes une truite (cf point 2) l’idée de relire un livre n’est pas si mal. Si vous faites partie de cette catégorie, dites-moi je vous en supplie, comment vous vous y prenez, parce que moi avec ma PAL avoisinant le poids d’un baleineau adolescent, j’peux pas dire que je suis en manque d’idée. Pendant que j’vous parle voyez, je me prépare instamment à finir étouffée par les livres qui me tomberont un jour sur le coin de la goule. Ou étouffée par ma culpabilité. Sais pas encore qui aura raison de moi.

4°) Vous avez grandi/muri/vieilli et vous avez envie de vous atteler à un livre lu il y a longtemps mais que vous n’avez pas aimé. Généralement, on pense aux classiques car la première lecture de certains au lycée est souvent vécue, dans certaines tribus occidentales, comme une forme de torture mentale très élaborée.

Maintenant, je peux vous avouer sans problème que je suis une truite torturée (et sado maso du coup) qui aimerait bien se refaire le livre qui l’a fait bailler aux corneilles.

Madame Bovary de Gustave Flaubert

imgresPersonnellement, je ne me souviens de rien. Je pense que, comme pour les événements douloureux et traumatiques, ma mémoire, pour me préserver, a effacé les rares bribes que j’avais réussi à paner pendant cette looongue lecture scolaire un certain hiver au ski. Tout ce dont je me rappelle c’est qu’il faisait froid et que pendant que ma famille s’amusait dans la neige, moi j’étais dans le chalet, seule avec Madame Bovary, le détergent à côté de l’évier me faisant de l’oeil à mesure que le temps passait.

Mais voilà, que l’autre jour, je tombe sur un extrait dans un manuel scolaire et là… mes enfants et là, petite révélation. Nom de Dieu que tu es cruel mon petit Flauflau.

On connait tous, du moins, le pitch de départ, rien qu’entendant chaque année les hurlements des quelques adolescents qui doivent le lire, les autres étant déjà mort d’ennui. Mais ce qu’on connaît peut-être moins, c’est le regard cynique et ironique qu’a porté Flaubert sur son sujet de dissection, cette pauvre, pauvre Madame Bovary qui voit sa jeunesse et ses espoirs se déliter auprès de son nigaud bienheureux de mari qui ne bite pas un brock. On dit même que Flaubert détestait son héroïne… Et il n’est sans doute pas le seul à en croire les 591 votes sur Livraddict.

Rien que pour ça j’aimerais le relire et dompter la bête pour tordre le cou à ces mauvais souvenirs. Dites, ça dirait pas à quelqu’un de m’accompagner ? Hein ? Hé mais partez pas ! Reveeeeenez !

pingouin.gif

Les précédents TBT :

34 réflexions sur “Throwback Thursday #16

      1. Alors déjà quand on dit Flaubert , les gens ont peur. Car il a aussi écrit des livres chiants comme L’éducation sentimentale ! Mais dans Mme Bovary, on découvre une femme, Emma, qui épouse Charles, un médecin. Elle ne l’aime pas vraiment. Mais elle pense que ça va la sortir de sa monotonie. Elle a des rêves, des ambitions, des désirs, des besoins. J’adore son combat car c’est mine de rien un début de féminisme ce bouquin. Ok elle se prend des sacrés murs, mais en amour, c’est la réalité. Mais elle remonte en selle.
        Flaubert nous fait un portrait d’un couple qui aurait pu être bourgeois mais Charles ne le veut pas vraiment. Il aime sa tranquillité. Au final, ce couple passe très bien dans le temps. Car ce qu’Emma vit, on peut très bien le vivre en 2017.

        J'aime

      1. Je ne sais pas, je comprend l’intérêt du machin, du moins en partie, car je n’ai pas la prétention de croire tout comprendre d’un classique^^: la condition des femmes, l’ennui, l’évasion dans l’irréel, la fuite en avant du romantisme acharné,… Et je sais que c’est une œuvre majeure, mais pour l’instant, je n’ai pas la pulsion de lecture nécessaire :)
        Je pense retourner à Flaubert en douceur, à travers un autre œuvre comme Salammbô, avant de , peut-être un jour, m’attaquer à « la bête ». ^^

        J'aime

  1. Haha ta dissection ma fait rire! Moi aussi j’ai peur que ma PAL me tombe sur la figure et j’essaie de ne pas trop penser au nombre de livres qu’il me reste à lire sinon je commence à hyperventiler 😂 Je souffre aussi du syndrome de la truite mais pas de problème de masochisme merci bien 😉 J’ai lu Mme Bovary l’an dernier ce n’était pas l’extase mais je m’attendais à pire, ça se lit quand même 😉

    Aimé par 2 people

  2. Voilà un classique qui me fait envie depuis longtemps mais que je n’ai toujours pas lu ! Merci de m’y faire à nouveau penser !!
    Concernant les livres ayant provoqué un traumatisme, j’en ai un…et je ne me sens toujours pas prête à la relire même après plus de 10 ans xD

    J'aime

  3. Alors, ce bouquin et moi, on a une sacrée histoire. J’ai dû le lire au lycée, en seconde, il me semble et ce fut d’un ennui total. Mais genre, j’avais envie de me pendre à chaque fois que je l’ouvrais. Puis, en deuxième année de licence de Lettres, rebelote, j’ai dû le relire. Je te laisse imaginer comment je traînais les pieds -_-. Mais là, boum, révélation ! J’ai ADORÉ !
    Pour le coup, c’était totalement une question d’âge, je n’étais pas capable, 15 ans de comprendre le personnage, d’être empathique avec elle, alors qu’à 20/21 ans, oui. Et j’ai toujours trouvé ça étrange. Après, ça fait un moment que je ne l’ai pas lu (8/9 ans donc) et je t’avoue que je ne sais pas trop comment te donner envie de te lancer. Sauf l’écriture. Mon Dieu, que c’est beau. Si un jour, tu te décides, hésite pas, on s’y met à deux, je serais curieuse de voir ce que j’en pense maintenant !

    Et puis, j’ai toujours trouvé qu’il y avait un petit début de féminisme dans ce bouquin, avec cette femme qui essaye de se sortir de sa condition, de son ennui pour poursuivre ses ambitions, ses propres amours, etc. (Oh une résurgence de cours !).

    Bref, une LC, quand tu veux :p

    Aimé par 1 personne

    1. T’sais quoi ? Tu viens de me rappeler que je l’ai eu à la fac en deuxième année. Oh mon Dieu j’avais complètement oublié honte à moi. Bah du coup ça m’a pas marqué comme quoi. Vais peut être réussir à retrouver mes cours, ça pourrait servir ! LC ? Avec plaisir ! En reparle en mars ? 😘

      Aimé par 1 personne

  4. Merci pour ce fou rire qui illumine ma pause du Jeudi matin : j’ai donc appris que je suis une truite vieillissante xD

    (pssst puisque tu en es à redécouvrir des classiques, tu veux pas t’atteler à la lecture des deux tomes des « Confessions » de Rousseau. Ce livre est ma Némésis attitrée depuis le lycée \o/)

    Aimé par 2 people

  5. J’ai beau faire des études littéraires et avoir lu de nombreuses choses à propos du bovarysme, je n’ai jamais ouvert ce roman ! Plusieurs de mes amis ont été traumatisés par ce livre au lycée et me l’ont vivement déconseillé, mais je pense vraiment qu’il mérite que je m’en fasse ma propre idée :)

    J'aime

  6. Ca fait du bien de lire un article avec Mme Bovary de mentionner, le tout léger et drôle ! J’ai eu la chance de ne pas l’avoir à lire au lycée, mais j’étais d’avis à le lire de mon propre gré afin de savoir exactement si les longueurs sont si horribles que ça, de ne pas me laisser obnubiler par les avis extérieurs. ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s