The Wicked + The Divine, T1 – Gillen & McKelvie

Le temps est chagrin par chez vous ? Le ciel est gris, votre moral en berne ? Vous avez froid, aux pieds et aux mains ? Pourquoi ne pas s’octroyer un petit moment de pause, un petit bain de couleurs acidulées et une histoire explosive ! Car comme l’a dit un grand philosophe grec, on peut douter de beaucoup de chose dans la vie, mais pas d’un bon comics.

Tous les 90 ans, douze dieux reviennent sur Terre et prennent le corps de jeunes adultes (beaux cela va sans dire). Ils foudroient l’humanité par leur charisme et leur beauté céleste, en se produisant sur scène, devenant des stars planétaires, aussi bien adulées que détestées. Narcissiques, brillants, enjôleurs, dangereux ou bien tarés, les dieux s’en donnent à coeur joie, car comme des papillons éphémères, on ne leur octroie que deux ans de vie une fois par siècle. Immortels oui, mais pas pour l’éternité.

beyonce.gif

Tome 1 : Faust Départ

De nos jours, à Londres, Laura, une lycéenne banale, est une fan d’Amaterasu (déesse japonaise du soleil). Lorsqu’à l’un de ses concerts orgasmiques, Laura est choisie dans la foule pour rejoindre le cercle VIP des groupies à la fin de la soirée. L’ado fait alors connaissance avec Luci alias Lucifer, réincarné dans le corps d’une jeune femme androgyne aux furieux airs de David Bowie et Charlize Theron. Mais la soirée part en cacahouète lorsque des hommes tentent de tuer les invités. Suite à un coup monté, Luci est arrêtée pour meurtre et Laura n’aura de cesse de prouver son innocence et de trouver le coupable. Or voilà, qui voudrait piéger et tuer des dieux immortels ? Et surtout pourquoi ?

Ce premier volume nous offre là une belle entrée en matière dans l’univers créé par le scénariste Kieron Gellen et le dessinateur Jamie McKelvie. L’humour, le trash et l’élégance sont au rendez-vous, aussi bien à travers l’écriture que l’illustration (qui est absolument splendide). Mimant nos célèbres idoles contemporaines, ce n’est pas un hasard si les divinités, les nouveaux super-héros du XXIe siècle, présentent des traits physiques similaires. Les auteurs-illustrateurs s’en amusent et nous donnent l’occasion de réfléchir sur l’aspect divin que l’on peut conférer à des êtres comme Rihanna, Beyoncé, Bowie etc… Je ne vous cache pas que je suis tombée amoureuse du personnage de Luci, un Lucifer d’une classe folle qui en un claquement de doigt fait tout exploser.

Je regrette, cependant, la brièveté de ce premier tome qui reste très introductif malgré tout et qui m’a laissée un peu sur ma faim. Car mine de rien, j’en suis ressortie avec l’impression de ne pas avoir tout compris. Parce qu’il y a un méchant dans l’histoire, pas vrai ? Alors oui la fin est surprenante (et triste), mais nous laisser avec un cliffhanger pareil, ce n’est franchement pas chrétien. C’est même carrément pas sympa les coco, parce que du coup je vais devoir aller me jeter sur la suite le 15 Février, jour de la sortie du tome 2.

9782344020760-l

Et ça j’suis pas sûre que ma banquière sera très sensible à mes arguments (« Nan mais regardez-moi ces couleurs ! Mme la juge, messieurs les jurés, comment pouvais-je y résister ? Et puis j’ai envie de vous dire, posons-nous la question, la seule qui vaille : un découvert qu’est-ce que c’est face à la beauté de l’art ? »). Nan, je le sens pas. Du tout.

19 réflexions sur “The Wicked + The Divine, T1 – Gillen & McKelvie

  1. Hum il est dans ma pal depuis Angoulême et là, je regrette vraiment de ne pas l’avoir pris dans mon sac à dos. Snif, mes bds me manquent ! Première lecture quand je rentre à la maison (par contre, l’innocente que je suis n’avait pas capté que c’était un premier tome… MAIS ON S’EN FOUT ! Si tu le dis pas à mon banquier, je dis rien au tien ;))

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai craqué pour la couverture, les dessins sont juste splendides! Les couleurs magnifiques!
    Par contre l’histoire qui me parraissait intéressante m’a vraiment ennuyée, c’est dommage je trouve que ce n’est pas assez approfondi et très brouillon, du coup je me suis perdue plusieurs fois.

    Aimé par 1 personne

  3. Cette couv’ me faisait déjà de l’œil mais je me disais « si tu ne sais même pas de quoi ça parle et ce que c’est tu ne peux pas l’acheter » maintenant que je le sais je le veux … ! Il va falloir qu’on monte une association pour la dépression des banquier parce que je crois qu’ils vont finir en crise nerveuse avec toutes nos bêtises XD

    Aimé par 1 personne

  4. Et c’est prévu en combien de tome c’te affaire ? Non, parce que je vote carrément oui pour les comics, encore faut-il qu’on puisse les ranger joliment après. Sinon, je les ferai commander par la médiathèque, m’voyez.

    J'aime

    1. Oh bah tiens ! Tu me fais rappeler que je n’ai pas lu le tome 2. Comme quoi, après quelques mois, la BD ne m’est pas restée en tête très longtemps…
      J’pense que le problème de tome 1 c’est que l’histoire n’a pas tout à fait le temps se mettre en place que c’est déjà fini. Ils auraient du développement un peu plus sur la longueur, parce que là c’est vrai qu’on se retrouve vite avec une sorte tome d’exposition pas toujours très consistant.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s