Throwback Thursday #14

Le Throwback Thursday Livresque est un super rendez-vous littéraire organisé par BettieRose, flamand rose en chef de nos contrées 2.0. Vous pouvez retrouver tous les liens des participant(e)s HERE.

Le Principe : Chaque jeudi, citer un livre qu’on a lu depuis fort longtemps, autour d’un thème donné.

J’vous l’dis, aujourd’hui je ne suis pas dans ma grande forme. Hier, revenue comme un chaton des rues, trempée, affamée et épuisée, je me suis réveillée avec l’impression d’être passée sous les roues d’un semi-remorque. Si vous me suivez sur Twitter, j’ai pu laisser traîner par-ci, par-là, mes états d’âme de prof à domicile. Du coup, là si j’vois un gamin dans les parages, j’attaque. Direct.

giphy_chat attaque.gif

Maintenant que c’est dit, on va pouvoir se coller au sujet du jour de ce TBTL (qui comme vous le remarquez, ces temps-ci, est un peu ma bouée de secours tellement j’ai pas le temps d’écrire mes autres chroniques).

Sujet de rédaction : Il était une fois…

D’accord, donc le sujet peut être aussi restrictif que très vaste. « Il était une fois », si on l’analyse correctement, est une locution verbale, popularisée par Charles Perrault, qui renvoie à un lointain passé et à l’univers du «merveilleux». Merveilleux, qui je vous le rappelle, vient du latin mirabilia qui veut dire « choses étonnantes, admirables ». Il se caractérise par tout ce qui appartient au surnaturel, au monde de la magie et de la féerie. On peut ainsi le retrouver dans des genres aussi divers que le conte de fée (sa forme la plus connue), dans le mythe, la fable, la légende, l’épopée, la fantasy et même dans la science-fiction. Tenez, Star Wars par exemple, fait partie du merveilleux. Si si. Ça vous a pas fait tilt quand le texte déroulant commence par Dans une galaxie lointaine, très lointaine… ? Hein ? Eh bah voilà, vous venez d’apprendre un truc.

Alors, vous notez ou quoi ?

giphy_snape2.gif

J’en fais trop, c’est ça ? D’accord, alors passons sans plus tarder à ma proposition de ce jeudi 26 Janvier 2017.

Le Palais des illusions – Chitra B. Divakaruni

couv22616044.jpg

Du fond de mes armoires poussiéreuses, je vous ressors une très ancienne lecture, et ma mémoire de vieille tortue me faisant un peu défaut, je dois me référer au billet que j’en avais fait d’il y a 5 ans et à la fiche Livraddict. Mais je vous rassure, les souvenirs et les émotions que j’en garde sont bien présents, car mes lapins, là on tape à 1000 dans le conte, épique et merveilleux. 

L’auteur Chitra B. Divakaruni s’est inspirée de la mythologie indienne pour nous raconter l’épopée d’une jeune princesse à qui, dès son plus jeune âge, ont prédit un destin hors normes : Draupadi épousera cinq des plus grands héros de son temps et sera la maîtresse du plus beau des palais. Mais sa nature rebelle la conduira inévitablement dans une guerre sans merci, où ses hommes devront faire face et mourir pour la gloire de leur bien aimée.

Avec Le Palais des illusions, Chitra B. Divakaruni place au premier plan la figure de la femme puissante et meneuse d’hommes. J’vous avoue que le petit côté GIRL POWER m’a beaucoup plu sur ce coup-là.

Entre vengeance, amour contrarié (oui parce que la nana tombe amoureuse de son ennemi), trahison et passion, le destin de Draupadi est aussi terrible que spectaculaire. Et moi, petite amatrice de légendes, nourrie au biberon par les dessins-animés Disney et les contes de Perrault, j’en fus ravie et émerveillée. Sans parler que c’est l’occasion d’en apprendre plus sur la mythologie indienneLe Palais des illusions a tous les ingrédients pour passer un excellent moment, peinard sous sa couette.

En parlant de couette, moi j’y retourne.

Bon jeudi mes lapins !

Les précédents TBT :

32 réflexions sur “Throwback Thursday #14

  1. Je connaissais mais absolument pas et tu m’ouvres la voie pour une autre lecture délicieuse je suis sûre ! Maintenant il me reste plus qu’à planter un arbre à sou en espérant qu’il me crée des billets tous les jours…

    J'aime

      1. Ouais ouais ouais, je vois ton petit jeu. La semaine dernière, tu parles de Batman, cette semaine de Star Wars, tout cela sans me citer. Tu veux me faire passer pour un accro qui n’arrive plus à vivre sans parler de ses passions.
        Oui, c’est vrai et j’assume complètement ! Jamais, je ne ferai de désintox. Jamais, tu m’entends !

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s