Throwback Thursday #10 et #11

Le Throwback Thursday Livresque est un super rendez-vous littéraire organisé par BettieRose, flamand rose en chef de nos contrées 2.0. Vous pouvez retrouver tous les liens des participant(e)s HERE.

Le Principe : Chaque jeudi, citer un livre qu’on a lu depuis fort longtemps, autour d’un thème donné.

WAIT ! On est le combien aujourd’hui ? Le 5… Mais ça veut dire que… *feuillète fébrilement son agenda imaginaire*… que j’ai oublié de faire le TBT de la semaine dernière ?

giphy anger.gif

C’était un thème qui me plaisait bien en plus. Oh tête de linotte qui se prélassait sous sa couette pendant ce temps-là à manger sa boîte de chocolats pépouze, sans se douter de rien. Innocente ! Bah vous savez quoi les copains ? Je vais le faire quand même. Rien à péter. Oui les deux en même temps, pourquoi vous êtes pressés ?

Enfilez vos grolles en kevlar et vos lunettes de sidérurgie (si vous en n’avez pas, des lunettes 3D feront l’affaire) et remontons le temps ensemble. Doc, faites chauffer la carlingue !

giphydoc.gif

7 jours plus tôt

Jeudi 29 Décembre 2016. 8h15. Mimine sort de son pajot, la tête dans le siphon, un café au lait dans une main et vient s’asseoir à sa chaise de bureau. Craquage d’articulation, baillement, elle est fin prête pour écrire son TBT.

Le thème : Votre premier livre lu en 2016. 

Alice au Pays des Merveilles – Lewis Carrol

L’année dernière j’avais commencé le Challenge des 100 livres (bonne résolution qui n’a pas fait long feu) et vous m’aviez choisi parmi une sélection le livre que voici. Je vous en remercie. Grandement.

giphy_cat

N’étant pas une hyper grande fan du dessin animé de Disney à la base, qui m’a toujours donné l’impression d’être un film informatif sur la lutte contre la drogue, je m’étais malgré tout laissé tenter. Soyons direct, enlevons le sparadrap d’un coup sec, ça ne m’a pas plu. Mais alors pas du tout. Voilà. Je ne dis pas que c’est mauvais, mais j’ai eu comme l’impression de me trouver à une soirée où tout le monde avait picoler sauf moi (ça n’arrive pas souvent, je vous l’accorde, mais c’est un exemple) et que je ne comprenais pas trop les délires des gens alcoolisés autour de moi. Tenez par contre, faudrait que j’essaie un jour de lire Alice au Pays des Merveilles, fumée comme un hareng. Peut-être que là, les chakras ouverts, je serais plus à même de comprendre. Je vous tiens au courant cela va sans dire.

De retour à notre temporalité

Jeudi 5 Janvier 2017. 8h15. Mimine sort de son pajot, une tasse de café au lait dans… enfin bref, vous voyez le tableau.

Le Thème du jour : Résolutions et nouvelle vie.

Okay… Mais encore ? Dans l’oreillette, on me signale que Bettie Rose nous donne des pistes. Genre un livre qui parlerait d’un héros ou d’une héroïne qui va se dévoiler au fil de l’histoire / s’affirmer / vivre des choses difficiles / découvrir un lourd passé / changer de vie ou… STOP ! J’ai trouvé.

American Darling – Russel Banks

americandarling.gif

Approchant les 60 ans et retirée depuis quelques années dans une ferme des Adirondacks, Hannah Musgrave souhaite revenir au Libéria où elle a laissé quelques années plus tôt son mari et ses trois fils en pleine guerre civile et dont elle n’a plus aucune nouvelle. S’en suit un récit qui retrace la vie d’Hannah, sous forme de confidences. Issue de la bourgeoisie américaine, Hannah, éprise de justice et engagée dans les causes politiques, fait partie d’une jeunesse des années 60, 70 en quête d’identité et de repères. On suit pas à pas les rencontres et les actions de l’héroïne, des États-Unis jusqu’à son exil au Libéria. Hannah, qui finit par épouser un Libérien important, goûte à une vie tranquille et luxueuse jusqu’au jour où la politique du pays dérape et entre dans une ère de terreur. La petite Américaine gâtée va se retrouver confrontée à la dure réalité de la guerre civile et va tenter d’y échapper. Quitte à faire des sacrifices.

Lu il y a 5 ans, ce roman fait partie de mes plus gros coups de coeur. Lecture dense et dotée d’un fort potentiel historique, j’ai été passionnée non seulement par l’histoire qui m’a appris pas mal de choses sur les contextes politiques agités des USA et du Libéria, mais surtout par l’héroïne. Femme difficilement appréciable, au caractère dure et parfois égoïste, Hannah est une anti-héroïne dans ce qu’il y a de plus passionnant, tant par ses convictions politiques que par ses choix de vie et ses relations familiales. Si vous ne connaissez pas encore la plume de Banks, je ne peux que vous conseillez de vous y jeter sans plus tarder.

C’est tout pour aujourd’hui. À vous les studios !

giphybye.gif

Les précédents TBT :

50 réflexions sur “Throwback Thursday #10 et #11

  1. Qu’il plaise ou pas, c’est vrai qu’Alice est un incontournable, ne serait-ce que pour comprendre nos amis british qui l’étudient à l’école (il me semble bien) mais je comprends qu’il puisse être obscur avec ses non-sens à tour de bras xD
    Je ne connais pas American Darling, mais tu m’intrigues drôlement !

    J'aime

    1. Alors effectivement je comprends pourquoi que les petits anglais l’étudient, mais par contre je n’ai jamais compris pourquoi ça eu une telle importance dans notre imaginaire collectif et dans la pop culture. Je veux dire, les références à Alice sont tellement partout, en littérature, au cinéma, (j’ai même une copine qui a écrit une fanfiction sur le Chapelier dont elle est absolument folle d’amour ce que là non plus je ne comprends pas quand on lit ce qu’est le Chapelier dans le roman). Je n’arrive pas à saisir le truc chez Alice, il faudrait que j’étudie ça plus en profondeur, j’aime pas passer à côté.
      Et sinon pour American Darling, je suis assez persuadée que ça te plairait, mais genre grave t’as vu.

      J'aime

  2. Haha ! Je crois que j’aimais bien Alice quand j’étais petite, et j’ai revu le disney dernièrement et exactement la même sensation que toi : les yeux écarquillés tout le long, genre « mais ! mais ! y a pas d’histoire en fait ! Ils sont tous drogués O_O  » C’est là qu’on se demande ce qu’on comprend des films quand on est petit… ;)
    Après, l’imaginaire est sympathique je trouve, et l’identité visuelle que Disney a donné au roman est plutôt efficace :) Mais je ne comprends pas non plus tout cet engouement.

    J'aime

    1. C’est ça ! Y a pas d’histoire, ça m’a toujours gêné ça. Le côté animé à sketch j’suis pas super open avec ça, j’avoue. Oui après c’est sur c’est bien fait et je ne déteste pas tout. J’ai surtout apprécié les passages avec la Reine de Coeur qui fait repeindre ses roses blanches en rouge. Mais à l’heure actuelle, tu ne me le fais pas revoir le dessin animé.

      Aimé par 1 personne

  3. Mimine !!! Où as tu garé la DeLoreane ? J’en ai besoin pour mon Tag du mois dernier ? Elle est en rade ? Je t’avais dit que trop de voyages ça faisait chauffer le moteur. Ben files les clés du Tardis alors !

    J'aime

  4. D’abord, je voudrais dire que j’adore ton humour et ta façon d’écrire tes articles ! C’est un plaisir à chaque fois !
    Ensuite, je suis comme toi, pour Alice. Que ce soit en livre, en dessin animé ou en film, cette « histoire » m’a toujours mise mal à l’aise, par son côté « asile d’aliénés ». Mais peut-être que la clé de tout ça, c’est qu’il s’agit simplement d’un rêve. Et que tout le monde sait que les rêves sont sans queue ni tête et qu’il ne faut pas chercher une logique.

    Aimé par 1 personne

    1. Oh comme c’est gentil, que de beaux compliments !
      Oui bien sûr c’est un rêve ce qui rend le truc encore plus angoissant (perso). Alice se réveille à la fin et d’ailleurs même ça ça m’avait déçue quand j’étais petite, comme si on m’avait un peu flouée et que tout ce que j’avais vu n’était pas vrai.

      J'aime

  5. Tu devrais enchaîner avec Peter Pan, c’est un peu dans le même genre qu’Alice XD Tu lis en te disant « … Mais ils font étudier ça aux enfants? Mais ils sont cons les Darling, ils font réellement garder leurs enfants par une chienne? » (oui, dans le roman / pièce d’origine aussi, ce n’est pas Disney qui a « mignonnifié » ce passage).

    Je ne me souviens guère du dessin animé, je ne l’ai pas revu depuis longtemps, mais j’avais lu le roman il y a plusieurs années, et j’avais lutté. Autant parfois le non-sens anglais me plaît, autant dans tous ces classiques, j’ai envie de taper sur les auteurs à coups de poële à frire. Je pense que les critiques accordent plus d’importance que moi aux inventions de langage dedans. Mais comme je fais la même chose à longueur de journée, ça ne m’époustoufle pas. Et j’ai du mal à adhérer aux délires.

    Aimé par 1 personne

  6. Mais… mais Alice c’est passionnant TT Il me fascine tellement ce bouquin parce qu’entre les lignes il y a plein de richesses, pas seulement littéraire mais Lewis Carroll a inspiré par mal de mathématiciens aussi ! **

    J'aime

  7. Tu me donnes super envie avec American Darling. Surtout que j’ai vu beaucoup de livres feel-good dans les sélections sur le thème, et DE-TES-TEUH quand les auteurs essaient de te faire passer des messages positifs de force en t’ouvrant le cerveau et en essayant de trifouiller dedans. Et c’est souvent le cas.
    Bref, pour Alice, je te rejoins pour l’histoire de lutte contre la drogue. Mais ça ne vaut une certaine séquence de Dumbo (sans déc’, les gars devaient être sous ecstasy, c’est pas possible autrement) (je te mets le lien pour le souvenir parce que quand même : https://www.youtube.com/watch?v=HzHmykoyBcE) (je les trouve super flippants ces éléphants en plus).
    Enfin, faudrait quand même que je lise Alice. Mais je suis curieuse des résultats de ton expérience de lecture.

    J'aime

      1. Ouais y a ça aussi, sans l’avoir vu, j’sais qu’il y a un truc pas forcément jojo dans l’histoire, et croyez le ou non, je n’ai PAS DU TOUT envie de savoir ce que c’est. Ça va j’ai eu mon lot de Rox et Roucky, Bambi, Roi Lion, et autres chialeries qui m’ont traumatisée.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s