Throwback Thursday #4

Quatrième semaine, quatrième Throwback Thursday consécutif, c’est une victoire pour Mimine, elle qui est aussi constante qu’un lapin crétin drogué à la caféine. Vous pouvez toujours retrouver les liens des différent(e)s participant(e)s sur le blog de Bettie Rose Books, notre cheftaine et organisatrice bien aimée.

copy-of-rick-moranis%2fmooc-1

Le Principe : Chaque jeudi, citer un livre qu’on a lu depuis fort longtemps, autour d’un thème donné.

Le thème de ce jeudi 10 novembre c’est : LOVE

Voici un vaste thème qui peut englober tellement de choses, tellement de romans et d’histoires. Au départ, j’avais pensé vous parler de L’Ombre du vent de Carlos Ruiz Zafon, qui est, dans les livres que j’ai lu, celui qui traite le mieux les différentes formes que peut prendre l’amour.

Et pis, le 9 Novembre est arrivé avec ses mauvaises nouvelles et mon moral est devenu un tantinet moins fleur bleue. J’ai donc voulu choisir un livre parlant d’amour certes, mais aussi d’espoir et d’humanité.

La route – Cormac McCarthy

92186923_o.jpg

Dans une Amérique post-apocalyptique, un père et son jeune fils parcourent la route et tentent de survivre tant bien que mal dans ce nouveau monde hostile.

Ce roman, plutôt court, est d’une beauté sans nom tant par l’incroyable amour qui unit un père à son fils que par l’humanité qui en ressort à chaque page. J’ai été particulièrement soufflée de voir qu’avec peu de mots, Cormac McCarthy livre ici un récit formidablement puissant et sensible.

La route est un de ces romans qui malgré la violence et l’horreur d’un monde disparu prouve à quel point l’être humain peut être capable de courage, d’amour et de persévérance. On ne laisse pas tomber, on ne lâche rien et on continue. Coûte que coûte.

Tiens, je le relirais bien.

Les précédents TBT :

 

21 réflexions sur “Throwback Thursday #4

  1. C’est un choix très original pour le thème, je n’y aurais pas pensé mais c’est vrai que ce livre est époustouflant. Je me souviens surtout la recherche du style de narration avec cette absence de virgule (il me semble), comme si le souffle était trop court. J’avais été scotché par ce livre!

    J'aime

    1. Tout à fait d’accord, le style et la structure avec ces paragraphes courts portent formidablement l’histoire. L’histoire du père et de son fils m’avait particulièrement touchée par tant d’amour et de beauté, alors que le récit assez horrible ne s’y prêtait pas au premier abord. Une perle !

      Aimé par 1 personne

      1. C’est tout à fait ça, c’était la première fois en littérature contemporaine (et encore plus post-apo) que je voyais vraiment la narration au service de l’histoire ! Gros coup de coeur, il mérite tout ses prix !

        Aimé par 1 personne

  2. C’est original et très juste de mentionner « La Route » pour ce thème. C’est un roman que j’ai lu il y a quelques années et que j’ai adoré :) Je ne sais pas si tu connais, mais « Anna » de Niccolo Ammaniti est aussi un roman post-apocalyptique qui parle aussi d’amour. Peut-être qu’il devrait te plaire aussi :)

    Aimé par 1 personne

  3. Alors là, je reste sans voix, je n’y aurais jamais pensé, moi qui ai pas du tout apprécié ma lecture, mais c’est tellement vrai, j’ai beau ne pas avoir aimé, ce roman est un don de soi, un amour incommensurable pour son fils, BRAVO !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s