L’Assassin Royal #1 – Robin Hobb

Aujourd’hui je vous fais la grâce de descendre de mon île (où la connexion est tellement mauvaise que rien que pour ouvrir la page Google ça met 5 min) pour vous parler de cette lecture, arf, magique.

giphy (55).gif

Moi, Robin Hobb, ça fait des années qu’on m’en parle. Des années qu’on me dit qu’il faut que je me lance dans ce cycle de Fantasy ultra connu qui a autant de fans dévoués et acharnés qu’un Parc des Princes rempli à ras bord un soir de OM-PSG. J’avais tenté il y a quelques années le premier tome qui ne m’avait pas tant emballée que ça et que je n’avais même pas fini. Et puis il y a deux mois, voyant la saison estivale se ramener avec ses valises, son parasol et toute la smala, je me suis dit : « Allez Mimine, prends donc ce premier intégrale du cycle de L’Assassin Royal de l’épaisseur d’un dictionnaire Larousse, soit courageuse, fait le grand plongeon ! » Et Paf. Joie. Bonheur. Régalade. Et marmelade.

6 + 7 = 13 +6 = 19

Tout d’abord, faut savoir que cette énorme saga littéraire se partage en trois cycles :

  • Le premier L’Assassin Royal , 6 tomes soit 2 intégrales => cycle que je suis en train de lire
  • Le second Le Prophète Blanc, 7 tomes soit 2 intégrales
  • Et le troisième Le Fou et l’Assassin (en cours d’écriture), 6 tomes.

Quand on se plonge dans un univers littéraire qui comporte autant de tomes, on a envie de contracter une police d’assurance, je ne vous le cache pas. Limite ça pourrait en rebuter certains. Mais si vous avez un tant soit peu foi en moi et que vous aimez la Fantasy dans ce qu’elle a de plus brillant, ça devrait carrément le faire. 

De quoi il est question ? Hein ? Ben je vais vous le dire.

Alors, en gros

Il était une fois dans un royaume lointain…

Bon là pas de soucis, on est dans le thème récurrent de la Fantasy.

…une famille, les Loinvoyant, qui ont pour particularité de porter des prénoms correspondant à leur trait de caractère dominant. Par exemple, Sa Majesté le roi s’appelle Subtil et ses trois fils, Chevalerie, Vérité et Royal. L’aîné des garçons est naturellement l’héritier du royaume et officie en tant que roi-servant auprès de son père en attendant d’accéder au trône. Mais voilà qu’un jour d’orage (l’atmosphère c’est important), un homme amène au château un tout petit garçon le désignant comme le bâtard de Chevalerie. Ô rage, ô désespoir ! Chevalerie, l’homme droit dans ses bottes, honnête, intègre, le prince admiré de tous aurait fauté avec une gourgandine ? Malheur, déshonneur et calomnie ! Chevalerie abandonne immédiatement son titre, son rang et sa prétention au trône, et prend le large avec femme et bagages se retirer dans un petit coin perdu sans même avoir vu ni reconnu l’enfant. Le roi Subtil, se retrouvant avec un petit-fils illégitime potentiellement dangereux pour le trône, décide de faire de Fitz (parce que le bâtard s’appelle ainsi) un assassin royal, tâche dévolue à tout bâtard né de sang royal.

Les trois premiers tomes qui constituent ce premier intégrale nous donne à lire un remarquable roman d’apprentissage où l’on observe Fitz grandir au milieu d’un nid de vipère et d’intrigues de cour alors que les Pirates rouges menacent les côtes du royaume. Si l’action pure n’est pas toujours au premier plan, la psychologie, la politique et les relations humaines sont quant à eux les fers de lance de la saga. Avec une très belle plume – c’est remarquablement bien écrit -, on plonge dans l’intériorité d’un héros, encore jeune, encore trop impétueux, qui devient peu à peu un atout précieux pour le royaume. Il va devoir apprendre à servir son roi, son grand-père, avec l’idée qu’il ne peut être maître de son destin. Entre ces premiers émois amoureux, son état de bâtard, ses doutes face au fardeau qu’on lui impose et le peu de liberté et la solitude qui en découlent, la vie de Fitz n’est pas très facile. Mais quel héros digne de ce nom en a une…

J’admire la façon dont Robin Hobb a construit son univers lentement et comment ses personnages deviennent au fur et à mesure des chapitres extrêmement attachants, si ce n’est familiers comme de vieux amis que nous connaissons depuis toujours : Burrich le maître d’écurie et figure paternelle de Fitz, Prudence l’ancienne reine servante excentrique et farfelue, Vérité le roi-servant qui porte le monde à bout de bras, le roi Subtil et ses manigances politiques troubles, ou bien encore Umbre le mentor assassin caché dans les murs du château.

Vous avez sans doute connu ce sentiment quand vous vous apprêtez à vous mettre dans votre bouquin, cette douce chaleur qui vous envahie quand vous savez que vous allez retrouver vos personnages là où vous les avez laissés, ce sentiment comparable à celui d’une série tv adorée qui vous fait dire « Vous pouvez me raconter ce que vous voulez, du moment que je suis les personnages dans leurs aventures ». Bah voilà, on y est en plein dedans avec L’Assassin Royal. 

Coup de coeur ? Ouais carrément.

 giphy

27 réflexions sur “L’Assassin Royal #1 – Robin Hobb

  1. Hahaha c’est marrant, on a la même histoire avec ce bouquin, j’ai commencé le premier tome en poche il y a quelques années et j’ai pas du tout accroché et donc pas fini. Et un jour en croisant ce superbe intégrale (j’adore les intégrales, c’est un peu une passion), je me suis dit « pourquoi pas » et bim, le love total. Faut que j’enchaîne sur le deuxième d’ailleurs, ya des chances que je l’embarque pour les vacances.

    Aimé par 1 personne

    1. Par contre, j’avoue que j’ai du mal à m’y retrouver, après celui-ci (Première Epoque 1), j’imagine qu’on passe à Première Epoque 2 ? Puis Deuxième Epoque 1 et 2 ? Sont pas clairs, je trouve. Ou alors, je suis un peu idiote, ce qui n’est pas à exclure.

      J'aime

      1. Je me suis achetée l’intégrale 2 à peine fini le volume. Et du coup je me suis retrouvée avec la même hésitation sur les Époques. J’en ai conclu qu’en toute logique la suite devait être Première époque 2. C’est pas évident, je te l’accorde.
        Et je suis d’accord, les intégrales c’est la vie ! Je crois que si je n’avais acheté que le premier tome, pas sûre que je me serais jetée sur la suite, alors que là avec l’intégrale, pas le choix ! :p

        Aimé par 1 personne

      2. Sinon vous me demandez et je vous aiguille comme il faut ! Je ne vais quand même vous laisser vous perdre dans cette fabuleuse saga.
        (Ou sinon vous lisez en anglais et pouf il n’y a plus ce problème.)

        J'aime

  2. Voilà, parfait, j’ai envie de te faire une énorme déclaration d’amour maintenant. (De toute façon quand j’ai vu le titre, soit ça donnait ça, soit j’arrêtais de te parler à tout jamais, il ne pouvait y avoir de demi-mesure).

    En tout cas, il faut souligner que le découpage des tomes français est un peu bizarre. Au moins en anglais c’est régulier, ça marche par trilogie : 3 romans pour le premier cycle de Fitz, 3 pour Liveship Traders, 3 pour le deuxième cycle de Fitz, 3 pour Rain Wild Chronicles et 3 pour le troisième cycle de Fitz (celui en cours)… and in the darkness bind them! Ah non pardon, j’ai trompé d’univers.
    Mais donc je te conseille de lire le cycle des Liveship Traders entre les deux premiers cycles de Fitz, ça n’a pas vraiment de lien mais c’est dans le même univers et c’est très bien aussi (et ça permet de mieux apprécier les années séparant les deux cycles).

    Ce que j’aime le plus dans les écrits de cette autrice géniale, ce sont ces personnages. Même des personnages comme Galen ou Regal m’intéressaient. Et puis clairement j’ai lâché mon torrent de larmes tout au long des aventures (mais je ne dirai rien).
    (Accessoirement, cette saga fait partie des choses que je vais évoquer dans mon prochain article car même si je suis assez silencieux en ce moment, j’ai des trucs en cours que j’espère pouvoir proposer prochainement. ^^ )

    Alors profite bien de la suite de la lecture ! \o/

    J'aime

    1. Ah mais tout à fait, je n’en ai pas parlé, mais c’est vrai que les antagonistes sont très intéressants ! Je prends note du conseil de lire Les Aventuriers de la mer avant d’attaquer la deuxième époque.
      Et puis pour ce qui est du découpage, ils nous ont fait les mêmes conneries pour Le Trône de Fer (c’est assez aberrant !).
      Merci pour la déclaration d’amour et hâte de te retrouver sur ton blog !

      Aimé par 1 personne

  3. Ca c’est carrément dans ma liste des « A lire absolument pour ne pas mourir un petit peu plus bête » mais comme tu l’as dit, le côté trois mille tomes a de quoi rebuter.. Et en même temps si les personnages et l’univers sont tropkool… Erf, un de ces quatre je vais juste me chauffer et je repasserai dire merci m’dame. x)

    J'aime

    1. C’est pas plus difficile de s’y mettre qu’un pavé d’Outlander, je pense ;) Alors grand oui pour que tu t’y mettes même si c’est dans dix ans. Et puis j’adore quand on revient me voir pour me remercier. « Vas-y envoie moi des fleurs que je me roule dedans avec grâce » xD

      J'aime

      1. Pardon beaucoup mais je me dois de contredire notre charmant monstre, pour le bien de June.
        Tu peux trouver cette saga pour Kindle (et en VF parce que j’imagine que c’est ce que tu cherches). Genre tu prends ça : https://www.amazon.fr/Citadelle-Ombres-LIntégrale-Lincomparable-Crépuscule-ebook/dp/B01G0MMQN0/
        Et tu prends les tomes 2 à 4 de la même collection pour avoir les deux premiers cycles de cette saga géniale.

        (Bon, clairement, c’est pas tout à fait donné non plus mais voilà au moins tu peux l’avoir sur kindle si tu le veux sur kindle.)

        Aimé par 2 people

  4. (@June et @CPM : sinon les filles, j’en ai un paquet en epub je peux vous les envoyer ^^;)

    Bon, maintenant que tu es devenue une fille bien, tu n’as plus qu’à aussi lire les autres livres de la dame: Les aventuriers de la mer, Le soldat chaman, Le peuple des rennes, Ki et Vandien
    On se revoit dans un siècle xD

    Aimé par 1 personne

  5. Hiiiiii! Trop contente de tomber sur cette chronique! L’Assassin Royal c’est mon dernier coup de foudre littéraire en date… et quel coup de foudre!! Depuis que j’ai fini le premier cycle (Première Époque 1 ET 2) je suis trop en manque de cette histoire. Cela dit, comme je veux faire les choses dans l’ordre, je me suis d’abord lancée dans les Aventuriers de la Mer. Ce n’est qu’une fois que j’aurais fini le cycle des Aventuriers de la Mer que je pourrai enfin me lancer dans le second cycle de l’Assassin Royal (Deuxième Époque 1 et 2). Les Aventuriers de la Mer me plaît beaucoup jusqu’ici mais l’Assassin Royal me manque vraiment! Je n’avais plus ressenti un tel engouement pour une saga depuis… Le Trône de Fer et le Nom du Vent. C’est dire! *_*

    J'aime

  6. Ping : Bilan Août |
  7. Ping : 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s