La face cachée de Margo – John Green

Je suis tombée dans la marmite de John Green, grâce à une collègue lors d’un stage chez Nathan Jeunesse qui m’avait filé en douce Nos étoiles contraires.  Le roman m’avait fait pleurer (l’originalité n’est pas mon fort), bien que ça m’ait valu de me prendre la honte dans un train. Depuis, je n’ai jamais touché un autre Green. Jusqu’à aujourd’hui.

IMG_0723

Margo Roth Spiegelman. Quentin en est amoureux depuis toujours. Le problème c’est que la jeune fille est la plus populaire du lycée, donc inaccessible pour ce boy next door. Une nuit, cependant, Margo l’oblige à l’emmener pour une escapade vengeresse à différents endroits de la ville. Mais le lendemain, Margo a disparu. Tout ce qui reste ce sont des indices qu’elle a laissés. Avec l’aide de ses deux meilleurs amis, Ben et Radar, Quentin va se plonger dans une quête obsessionnelle pour retrouver la fille de ses rêves.

Encore une fois, je suis baba devant le talent de John Green. Ce gars a l’art et la manière de présenter des ados intelligents, sensibles et drôles. Limite c’est à te faire regretter de ne pas avoir eu l’intelligence à cet âge de sortir des vannes aussi brillantes. Franchement, on en a rien à carrer que ce ne soit pas vraisemblable. Les émotions que John Green arrive à nous procurer suffisent amplement à oublier que ces gamins sont trop extraordinaires pour être vrais. Je crois que je donnerai n’importe quoi pour faire partie de la bande de Quentin, pour être avec eux dans ce road-trip qui sent bon la jeunesse et l’amitié.

Même si je n’ai pas complètement adhéré aux délires de Margo, qui n’est pas mon personnage préféré, soit dit en passant, ni à sa philosophie de « Paper Town », même si j’ai trouvé le début un peu long, je me suis laissée guider tout en douceur par ce récit initiatique, où finalement la recherche de Margo n’est pas le plus important mais bien les étapes et l’enseignement que Quentin va connaître. Parce que la leçon à retenir c’est qu’on ne doit pas se contenter de traverser sa petite vie sur sa petite barque. Parfois, on a besoin d’un petit déluge pour se rendre compte que la vie peut-être tellement plus chouette que ça.

Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin et La face cachée de Margo ne déroge pas à la règle. On a beau ralentir la cadence, en laisser un peu pour chaque jour, il faut bien se rendre à l’évidence qu’une fois terminé, le roman va laisser un vide. J’aurais aimé pouvoir rester avec Quentin, Radar et Ben, j’aurais bien aimé également qu’il y ait le voyage de retour. La fin est doucement triste, autant pour Quentin que pour le lecteur qui doit se résoudre à tourner la dernière page. 

Vraiment ce roman est une pépite et une très belle lecture pour ma part. Si vous êtes prêts à réendosser la peau de votre ancien moi de lycée, à vous laisser embarquer dans une histoire d’amour, vous vous régalerez.

5 réflexions sur “La face cachée de Margo – John Green

  1. Je n’avais pas énormément accroché à Nos étoiles contraires mais j’avais adoré Looking for Alaska. Alors pourquoi pas tenter celui-ci surtout que le personnage de Margo ressemble un peu à Alaska en lisant ton article !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s