Le voyage de Simon Morley – Jack Finney

Encore une fois, j’ai découvert ce roman grâce à la blogosphère. Oui sans vous je raterai quelques perles et ça serait bien dommage. Ici, on a affaire à un bon roman seventies et intemporel de science-fiction original. Car pour une fois, il n’y a pas de technologies ultra développées, ni d’intelligence artificielle mais simplement un retour au naturel, à l’imagination et au rêve.

FullSizeRender

Simon Morley est un jeune dessinateur travaillant dans la pub à New-York. Sa vie est assez banale, voire carrément plan-plan. Un jour, parce qu’il y a toujours « un jour » qui arrive, un homme vient le voir et lui propose de participer à un projet fou, impensable et inconcevable : remonter dans le temps. Sans l’aide d’une machine. Sans vous en dire plus, Simon réussit à se retrouver alors dans le New-York des années 1880 et découvre une ville bien étrange à cent lieues de la ville moderne que nous connaissons.

It’s up to you, New York, New York !

Et c’est parti pour un voyage, le titre est bien choisi voyez-vous, assez extraordinaire dans une époque révolue où l’on pouvait croiser tout aussi bien des hôtels particuliers sublimes sur la 5e avenue que des fermes quelques pâtés de maison plus loin. Grâce aux photos du narrateur Simon et à ses croquis, on découvre un New-York finalement très européen. Moi qui voue un peu un culte à l’ancien temps (pour certains domaines, hein), je suis tombée, comme le narrateur, amoureuse de cette vieille ville. Quitte à regretter la construction de tous ces buildings. On pourrait même voir à travers cet amour et cette nostalgie du narrateur la raison pour laquelle ce roman de SF est assez loin de ce qu’on appelle SF généralement. Comme je l’ai dit plus haut, il n’y a pas de technologie utilisée, ni quoique se soit qui sorte vraiment de l’ordinaire. Rien que le moyen de « voyager » dans le temps est tout simplement poétique. Ça m’a fait penser d’ailleurs à l’acte de lecture (pour ceux qui ont lu le roman, vous me suivrez sûrement) : plonger dans un livre est le même exercice pratiqué finalement puisqu’on arrive à occulter le monde qui nous entoure pour voyager dans le récit aux côtés des personnages, quelque soit le temps ou le lieu décrits. Je trouve qu’avec Le voyage de Simon Morley, on a une déclaration d’amour pour l’ancien, l’imaginaire, cette essence même qui fait qu’on n’a pas besoin de machine sophistiquée pour voyager. L’imagination est tout simplement là.

No time Machine

Alors, tout ça risque de décevoir certains, si ce n’est déjà fait, puisque le récit reste assez contemplatif, quoique palpitant et formidablement bien écrit. L’histoire prend son temps pour délier ses fils, pour que le lecteur s’habitue aux balbutiements de ce retour vers le passé. Il faut jouer le jeu et se laisser porter par les descriptions et les errances de Simon. Et puis, en plus, l’auteur nous a laissé une petite intrigue mystérieuse que le narrateur va essayer de résoudre. C’est pourquoi, j’ai trouvé les notes sur Livraddict, entre autre, un peu injustes pour ce roman qui mérite vraiment qu’on lui donne sa chance. Encore une fois laissez-vous charmer par la prose de l’auteur et les réflexions de son narrateur, car découvrir le New York des années 1880 est un enchantement tant les découvertes de Simon Morley sont aussi celles du lecteur.

4 réflexions sur “Le voyage de Simon Morley – Jack Finney

  1. Enfin je prends le temps de commenter même si j’avais déjà dévoré ta chronique ! Comme toi j’ai beaucoup aimé mais ça ne m’étonne même pas que ce bouquin ait des retours mitigés, justement pour son aspect contemplatif. Pour moi c’était plus un atout qu’autre chose tant ce roman est une ode à l’imaginaire. ❤️

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s