Les Apparences – Gillian Flynn

Mes lapins, appelez-moi désormais Jojo la Bernique, parce que je crois ne m’être jamais fait autant berner par un roman depuis des lustres. Je n’ai rien vu venir et c’était juste jouissif !

Les apparences_retouchéejpg

L’histoire

Amy et Nick représentent le couple parfait. Ils sont beaux, ils sont brillants et ils sont riches. Enfin, surtout elle. Le monsieur est écrivain dans un quotidien new-yorkais ; la madame, avec son diplôme de psychologie en poche, écrit des tests psy pour les magazines féminins. Mais la crise étant passée par là, tous les deux perdent leur boulot et doivent se résoudre à quitter leur luxueuse maison de Manhattan, pour une villa dans le Missouri, où monsieur a grandi. Déchéance totale pour le couple, surtout pour madame qui, habituée depuis sa plus tendre enfance aux mondanités et à la vie new-yorkaise, déchante vite auprès des mamans au foyer de province. Le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, madame disparaît, laissant derrière elle tout un tas de petits secrets. Monsieur devient presque immédiatement le suspect idéal.

Verdict ? 

Mais qu’est-ce que c’est que ce bouquin de malade ?! Au moment où j’écris cette phrase, je viens juste de tourner la dernière page, mon enthousiasme est donc amplement justifié. Je ne sais même pas par quoi commencer.

Le roman est construit sur deux narrations : celle de monsieur narrant les faits depuis la disparition ; celle de madame qui, par le biais de son journal intime, décrit la rencontre et les premières années d’amour, puis l’apparition des problèmes et des désillusions. Ainsi, plus qu’un simple thriller, Les Apparences est aussi une satire sur le couple, dans le contexte de la crise, de la recherche de l’âme-soeur et de l’idéalisation de la personne aimée, jusqu’à l’étiolement de l’amour et du désir, l’arrêt des efforts, des compromis et le début de la rancoeur et de l’aigreur.

Tantôt émouvant, tantôt acerbe, les deux points de vue placent le lecteur, devenu malgré lui l’arbitre, dans la fâcheuse position de savoir qui a tort, qui a raison.

Du côté du thriller, je n’essaye même pas d’y écrire quoique soit, de peur de donner des clés de l’intrigue drôlement bien ficelée. Juste une chose, c’est que Gillian Flynn a vraiment bien fait son boulot : je me suis fait avoir comme une bleusaille. Du début à la fin, je me suis fait mener par le bout du nez et ce, jusqu’à la toute dernière page. Rien que pour ça, je dis bravo ! Et même si le début est un peu lent, mais absolument nécessaire, les personnages « secondaires », l’atmosphère mystérieuse et pesante, la narration alternée et la plume acide de Flynn constituent un très bon thriller et donc un pur moment de lecture.

Et puis, j’ai adoré la fin. Elle est d’un tel cynisme ! Je suis peut-être tordue, mais je crois qu’il n’y a pas de fin plus couillue et plus parfaite que celle-ci. Parce qu’il faut en avoir dans le pantalon pour non seulement l’avoir imaginée, mais en plus pour avoir décrété que c’était de cette façon que le roman devait se terminer.

Un livre clairement à offrir à vos amis en instance de divorce ou en rupture. Déjà ils arrêteront de s’apitoyer sur leur sort voyant qu’il y a pire et en plus ils vous laisseront un peu de répit. Allez-y, c’est cadeau !

Et peace aux couples et aux amoureux. Signée, Jojo la Bernique.

24 réflexions sur “Les Apparences – Gillian Flynn

  1. Oui se faire berner, c’est le mot avec ce bouquin. Je ne l’ai pas aime autant que les critiques le disaient au moment ou je l’ai lu genre que c’etait un must read, le meilleur livre blabla. Non. Pas pour moi, mais il etait bien quand meme. Et effectivement quand j’ai referme le bouquin je me suis dis « mais c’est quoi ces gens completement tares!!!! »

    J'aime

    1. Bon effectivement la surprise du twist, tu ne l’auras pas, mais même si le film est très fidèle au roman, il n’a pas pu (ce qui est normal) capter toutes les petites subtilités dans la relation de couple et les pensées des deux protagonistes. Plein de petits détails forts intéressants vont étoffer l’idée que tu as déjà de l’histoire, donc ça risque d’être plutôt pas mal, je pense. :)

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s