Remède contre l’ennui

Un test bien sympa et pas facile (essayez pour voir !) effectué pendant le stage cet été, quand je m’ennuyais au point de vouloir m’agrafer les ongles et dessiner des petits coeurs sur mon cahier pro. Merci prettyrosemary pour en avoir eu l’idée. Ça m’a bien divertie !

Quiz

1) Pocket Jeunesse : Méto d’Yves Grevet, parce que c’est l’un des grands coups de coeur que j’ai eu en jeunesse.

2) Classique : Emma Bovary de Flaubert, parce que ça aurait dû être le partenaire officiel de Desperate Housewife.

3) Sorti en 2014 : Le tome 3 des Salauds Gentilshommes de Scott Lynch, parce que je crois que je suis amoureuse de Locke Lamora.

4) Avec le nom du personnage principal dans le titre : Miss Charity de Marie-Aude Murail, parce que c’est un beau roman, c’est une belle histoire et quiconque a lu Oh Boy ! du même auteur dans sa prime jeunesse comprendra.

5) Qui est le dernier d’une série : Harry Potter et les reliques de la mort, parce que j’ai résisté jusqu’ici à ne pas faire intervenir la saga.

6) Qui a une fin ouverte : Limonov d’Emmanuel Carrère, parce que puisque Limonov n’est pas mort, l’histoire n’est donc pas terminé. Si ça marche !

7) Triste : Le comte de Monte Cristo d’Alexandre Dumas, parce que sa gonze est partie avec son propre cousin (entre autres). Si ça ce n’est pas une VDM…

8) Drôle : L’âge de raison d’Helen Fielding, parce qu’il y a THE passage mythique où Bridget Jones interviewe son idole… Colin Firth.

9) Qui a le verbe « être » dans le titre : La légèreté de l’être de Milan Kundera, parce que j’aime bien dire que je l’ai lu alors que ce n’est pas vrai.

10) Dont le titre est dans une autre langue et n’a pas été traduit dans sa version française : Drugtsore Cowboy de James Fogle, parce que c’est 13e Note quoi !

11) Avec au moins un mort : Les Trois mousquetaires d’Alexandre Dumas, parce qu’à part boire à la taverne, ils passent leur temps à se charcuter avec les gars du Cardinal, le beau-frère de Milady, Rochefort le mal nommé et toutes les personnes qui vexent d’Artagnan.

12) Avec le mot coeur dans le titre : Le Grand Cœur de Jean-Christophe Rufin, parce que c’est aussi un gros coup de coeur !

13) Qui se passe dans le futur : Les sentinelles du futur de Carina Rozenfeld, parce que … il y a le mot futur dans le titre ? Ça va, je ne l’ai pas encore lu.

14) Où le héros/héroïne a dix-sept ans : Nos étoiles contraires de John Green, parce que j’ai une mémoire de poisson rouge mais qu’il me semble que les ados du roman n’ont pas encore la majorité.

15) Dont l’intrigue se passe en France : Les yeux jaunes des crocodiles de Katerine Pancol, parce que c’est le seul qui m’est venu à l’esprit.

16) Qui a été écrit par un auteur anonyme : Les lais de Marie de France, parce que finalement mes cours d’Ancien français m’auront été utiles au moins une fois dans ma vie.

17) Dont le héros n’est pas humain : Dogland de Tim Willocks, parce qu’il me semble que le héros est un chien.

18) Qui n’est pas un roman de fiction : Marie-Antoinette de Stefan Zweig, parce que c’est l’une des plus belles biographies que j’ai jamais lue.

19) Qui a des illustrations (sans être une BD/manga/comics etc) : Les contes de Charles Perrault, illustrations de Gustave Doré, parce que vous ne vous attendiez pas à ça, hein ?

20) Qui fait peur : Ça de Stephen King, parce que cet auteur n’est pas normal. La scène du cocker chiot dans le réfrigérateur restera gravée dans ma mémoire à jamais.

21) Dont le narrateur n’est pas le héros : Anna Karénine de Tolstoï, parce que parfois je me demande pourquoi je devrais lire certains romans alors que je connais déjà tout d’eux.

22) Adapté au cinéma : Hunger Games, parce que cette saga n’a pas été massacrée par l’industrie du cinéma, pour une fois. Pour une fois, hein Harry Potter ?

23) Issu d’une série préquelle ou séquelle d’une série originale : Les chroniques du Krondor de Raymond E. Feist, parce que là je ne suis pas du tout sûre de ce que j’avance.

24) Avec une alternance de points de vue : Le Trône de fer de G.R.R. Martin, parce que je me demande comment il fait, Georgie, pour s’y retrouver dans tout ce bazar.

25) Avec un méchant qui devient gentil en cours de série :  … Des semaines que je cherche, je trouve pas.

26) Avec une scène d’anniversaire : Le journal de Bridget Jones d’Helen Fielding, parce qu’il me semble que c’est à ce moment là que Darcy s’incruste à l’anniversaire de Bridget. Mémoire de poisson rouge, je vous dis.

27) Écrit par plusieurs auteurs : Jamais deux sans toi d’Emelyn Rees et Josie Lloyd, parce que c’était ma période chick-lit ado. Oui, nous avons tous eu un passé-lecture un peu trouble.

28) Dont l’auteur a un nom de plume : L’appel du Coucou de Robert Galbraith, parce que J.K. Rowling… BUSTED !

29) Qui a une référence à un autre livre : L’ombre du vent de Carlos Ruiz Zafon, parce que Julian Carax pour toujours !

30) Écrit par un auteur qui n’est ni français ni américain : Kafka sur le rivage de Haruki Murakami parce que c’est le seul de Murakami que j’ai beaucoup aimé. Pour le reste, c’est une autre histoire.

8 réflexions sur “Remède contre l’ennui

  1. Très sympa ce tag ! On sent que tu aimes Bridget Jones, c’est le seul que tu as cité 2 fois ^^ J’avoue que le 25 il est dur à trouver c’est rare qu’un méchant devienne adorable d’un coup :D

    J'aime

  2. Héééé j’ai trop aimé ce tag, et comme tu dis, tu as du avoir trop du mal à trouver certains bouquins correspondant aux catégories! Tu trouves qu’Harry Potter a été mal adapté au cinéma? Et par rapport à l’ombre du vent, as-tu aimé le bouquin? Je suis trop ravie que tu cites Kafka sur le rivage car c’est mon coup de coeur de tout le temps… mais déçue de voir que tu n’as pas aimé les autres. Pourquoi?

    J'aime

    1. HP et le cinéma, y a tellement de choses à dire. J’ai aimé les trois premiers films, mais le reste a été à mon goût très baclé, surtout le 6e film qui atteint des sommets de narnarittude. Je suis plus indulgente pour le 7e part 1 & 2 parce que justement il y a eu deux parties et qu’ils ont pris le temps de raconter l’histoire. L’ombre du vent, j’ai A-D-O-R-E ! Et pour Murakami, je n’ai pas aimé les autres livres après « Kafka sur le rivage », trop d’onirisme tue l’onirisme, trop de mystère tue le mystère, etc.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s