Les carnets de ma vie ou comment je suis devenue « carnetophile »

Couv

J’ai souvent remarqué auprès de mes proches, des blogeuses, et des gens en général qui lisent régulièrement, une passion pour les carnets. Petit, grand, rond, carré, rectangle, couverture rigide ou souple, page blanche ou à carreaux, noir ou coloré, ces carnets chers à nos coeur se trouvent partout et très souvent dans les rayons des librairies, affirmant le lien tenace entre le livre et le carnet ; l’un est à lire, l’autre à écrire.

Ma passion a commencé à un certain Noël 2004 lorsque j’ai reçu en cadeau le carnet Moleskine « Paris ». J’étais un peu dubitative au départ face à l’objet. Qu’est-ce que j’allais faire de ce carnet ? Qu’est-ce que j’allais écrire et sur quoi ?

Petit noir

10 ans plus tard, le carnet est usé, l’élastique s’est cassé et il y a même du sable dans la reliure. Si je feuillette les pages, j’y trouve de tout : adresses et numéros de téléphone de connaissances, de coiffeurs, de manucures, de librairies, de boutiques rigolotes/insolites (à Paris et à Marseille) ; des listes de livres barrés, des listes de cadeaux à offrir ou offerts pour Noël, pour la fête des mères, les anniversaires ; des listes de cadeaux à demander ; des mots et idées jetés par-ci par-là comme le titre d’une chanson ou le nom d’un artiste à ne pas oublier ; des dates d’anniversaire ; des identifiants et mots de passe de blog, Facebook, Twitter, Youtube, Skype, de sites de vente en ligne, de comptes mail, du site de ma banque ; des petits mémos du genre « Beaucoup de cerise à Vitteaux en 2007 » ou encore « Visite du musée Picasso à Antibes en 2010″, des compte-rendus sur des expos photos ou de peinture ; des souvenirs sur des vacances, les dates, le ressenti, les personnes rencontrées que je ne reverrai jamais … Bref, il y a 10 ans de ma vie dans ce carnet, 10 ans de notes et de références.

Et puis il a fallu diversifier un peu le support et donner à chaque carnet son utilité.

Ainsi, un petit carnet tout simple et bon marché pour le budget, les dépenses alimentaires et livresques du mois, la liste des courses, le prix au kg de certaines viandes, les idées de repas à faire dans la semaine et des listes de maquillage, bijoux, vêtements à me procurer.

Dos carnet

Un agenda-carnet moleskine offert pour mon anniversaire en septembre dernier par ma bande de loulous (comment ils ont su que j’étais fan de ces agendas, je n’en ai aucune idée). Malheureusement, je l’utilise moins car j’en ai peu besoin depuis que je ne suis plus à la fac. Mais j’y inscris des choses plus « professionnelles » et de l’ordre du pratique : rendez-vous dentiste/médecin, horaires de train, liste de maisons d’édition chez qui j’ai postulé et qui m’ont répondu et des idées de plan pour les mémoires et rapports de stage.

Gd_noir

Un grand carnet moleskine pour noter tous les livres que j’ai lus par année, mais aussi des citations, des passages qui m’ont marquée, les listes des challenges auxquels je me suis inscrite sans jamais aller jusqu’au bout et quelques idées de bouquins à lire. Cependant, depuis l’année dernière, j’ai arrêté de noter et de compter les livres que je lisais par mois. Je crois que ça me rendait dingue.

Petit rouge 1

Enfin le dernier, un autre moleskine, m’a été offert fin septembre dernier, à la fin de mon stage aux éditions Syros, par le directeur artistique avec qui je partageais la passion des carnets. Dédicacé et signé par le DA, c’est tout naturellement que ce carnet est consacré à tout ce qui touche aux livres : wish-lit et listes de livres découverts aux salons du livre et sur les blogs, bibliographie de mon mémoire, les bibliothèques parisiennes, des notes sur des conférences dans le cadre de mes études « Métiers du livre », et surtout toutes mes idées pour le blog, les futurs billets consacrés à un livre, les posts à écrire/publier, les dates de parutions des billets, les blogs à aller voir, quelques conseils sur l’écriture d’un article, sur la communication d’un blog, des idées d’un vlog avec le speech et les personnages, et quelques trucs techniques de geek pour personnaliser la plateforme, dont des codes HTML pour le CSS.

Et dans les vôtres, mes lapins, vous y mettez quoi ?

9 réflexions sur “Les carnets de ma vie ou comment je suis devenue « carnetophile »

  1. Comme toi, c’est horrible, je suis folle des carnets parce que pour la plupart ils sont magnifiques et j’adore y écrire des citations ou autres. Et oui, tu devrais réellement te mettre à Divergent (le premier tome est le meilleur évidemment), tu me donneras ton avis!

    J'aime

  2. Hhaha c’est bien vrai ce que tu dis. Moi aussi j’ai toujours un carnet sur moi et y a ma vie dedans…et des milliers de listes et infos en tout genre (lectures, classes de zumba auxquelles je ne suis jamais allee, des adresses mail, des croquis, des dimensions, que sais-je!). Sans doute inutile pour les autres mais tellement precieux pour nous!

    J'aime

  3. Je me sens moins seule maintenant pour ma passion des carnets ! J’en ai deux mais il m’en faudrait deux ou trois autres vu que j’essaie au maximum d’ordonner mes pensées bordéliques : pour le moment j’ai un carnet pour les idées de romans que je veux écrire, un autre fourre tout où j’établis des listes et où je note des citations etc… il m’en faudrait un troisième pour mes idées d’art plastique mais pour ça j’ai des carnets de croquis… mes livres plus mes millions de carnets, bientôt je ne pourrais plus marcher chez moi xD

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s