10 livres qui ont gâché ma vie

Il n’y pas d’ordre de préférence, de poids de mesure (haha) dans ce classement aléatoire.

Hush, Hush, Becca Fitzpatrick. Une sorte de Twilight du pauvre, une histoire bêeeete, une héroïne bêeeete, une écriture bêeeete. J’ai perdu 48h de ma vie et trois neurones. Vaut également pour les deux premiers tomes de 50 nuances de Grey (oui parce que je me suis arrêtée au milieu du second, faut pas déconner non plus).

Orgueil et Préjugés, Jane Austen. C’est pas jojo de faire croire à des générations de jeunes filles et jeunes femmes que 1) le mec qui te tacle toute la journée au bureau est en fait amoureux de toi, 2) que ce mec riche – parce que ce n’est pas avec le dernier clampin que tu vas élever et nourrir les futurs rejetons – ressemble à Colin Firth, Matthew McFayden et James McAvoy, 3) que le mec qui a largué ta meilleure pote la semaine dernière va revenir avec un bouquet de fleurs et une demande en mariage, et 4) que tout le monde reçoit ce qu’il mérite, un jour ou l’autre. (Marche aussi avec Le journal de Bridget Jones d’Helen Fielding).

Ça, Stephen King. Les clowns sont les êtres, déjà à la base, les plus malsains de la planète. Désolée, mais un type qui se maquille et se déguise pour qu’on ne le reconnaisse pas, et qui offre des ballons et des bonbons aux enfants, c’est louche. Si en plus c’est une entité démoniaque qui se nourrit d’enfants, au sens littéral du terme, ça fait des dégâts psychologiques permanents. Ronald, par exemple, il m’approche, je le bute. Direct.

Nos étoiles contraires, John Green. Parce que je me suis tapée la honte de ma vie, dans un Paris-Nantes bondé, un vendredi soir, place solo face-à-face, en train de lire difficilement (avec les larmes je ne voyais pas très bien, sans parler de la buée sur mes lunettes), des sanglots étouffés coincés au fond de la gorge, le passage le plus triste et le plus poignant du roman. Et je n’avais pas de mouchoirs. Je ne souhaite ça à personne.

Le comte de Monte Cristo, Alexandre Dumas. Tes meilleurs potes de lycée et Paulo le patron du pub en bas de chez toi te dénonceront au commissariat de la Canebière, ton père ou ta mère (ou les deux) mourront de faim et ton fiancé partira épouser sa cousine, pendant que toi tu seras coincée 20 piges aux Baumettes avec Don Camillo à regarder toutes les rediff’ de « Plus belle la vie ». Ah, l’espèce humaine !

6° L‘apprenti assassin t.1, Robin Hobb. Ne jamais commencer un livre quand tu n’as pas le temps de te plonger dans la suite (on parle de 13 tomes ici). Trois ans plus tard, je ne me souviens pas assez de l’histoire pour continuer, alors il faudrait que je relise ce pavé un peu longuet pour pouvoir avancer ma lecture. Résultat, par paresse et à mon grand désarroi, je ne lirai certainement jamais cette saga.

Le jeu de l’ange (et Marina), Carlos Ruiz Zafon. L’ombre du vent fût une des plus belles lectures de ma (courte) vie. Longtemps qu’un livre ne m’avait fait autant d’effet. J’ai vibré pour la tragédie de Julian, j’ai accompagné Daniel dans Barcelone, j’ai pris des coups avec lui et j’ai pleuré avec lui. J’ai vécu, j’ai mangé, j’ai respiré L’ombre du vent. Carlos Ruiz Zafon était mon idole. Alors quand sont parus Le jeu de l’ange et Marina, je me suis précipitée dessus. Nettement moins bons, réutilisant les vieilles ficelles, n’arrivant pas à se renouveler, j’ai été déçue. Carlos n’était peut-être pas le grand auteur que je croyais. Et ça m’a brisé le coeur.

8° Contre-enquête sur la mort d’Emma Bovary, Philippe Doumenc. On pourrait se dire à la vue du titre que finalement, même si l’original calmerait un enfant atteint d’hyperactivité, celui-ci pourrait bien être plus intéressant. Emma s’est-elle suicidée ? L’a-t-on poussé dans les bras de la faucheuse plus rapidement que Dame Nature ne l’avait prévu ? Le pauvre cocu de Charles serait-il le coupable ou ne serait-ce pas plutôt l’ancien amant, Rodolphe, trop heureux de se débarrasser de son encombrante maîtresse ? Je vous avouerais que je n’en ai aucune idée. Coincée en pays nantais, sans internet, avec pour seule distraction ce livre, j’ai cru prendre le même chemin que la pauvre Emma.

Le Trône de fer, G.R.R. Martin. Ce n’est pas que je n’ai pas aimé, au contraire, mais j’aime encore plus la série, déjà pour ses acteurs – Peter, Nikolaj, Charles je vous kiffe ! – et surtout pour le gain de temps que ça te fait gagner. Eh bien oui mes chatons, allez lire un bouquin de 1100 pages, mal traduit, en 440 minutes (durée d’une saison de la série, à une vache près). J’ai essayé, c’est impossible si tu travailles, si tu manges, si tu dors et si tu as une vie sociale digne de ce nom. En plus, il y a toujours quelque chose dans l’intrigue qui te retient et qui te pousse à courir dans une librairie pour acheter la suite. Non et puis soyons honnêtes les cocos, on ne sait même pas si G.R.R. Martin, qui n’est pas tout jeune ni dans la meilleure forme physique, ne va pas nous claquer dans les doigts avant de nous avoir pondu la fin de sa saga. C’est déjà arrivé en plus (coucou Stieg Larsson). Le Trône de fer, c’est de la drogue et la drogue, c’est mal.

10° Harry Potter, J.K. Rowling. D’accord, on a eu la fin de l’histoire. Et après ? Comment on fait pour retrouver une vie normale après avoir passé 10 ans de son existence avec Harry et toute la clique ? À croire que les chouettes sont les meilleures amies des ados, que quand les gens meurent tu peux continuer à leur parler à travers un tableau et que si tu n’as pas eu ta dernière année de lycée, ce n’est pas grave, parce que toi aussi tu étais à la recherche d’objets envoûtés. Jamais je n’aurais dû lire Harry Potter. Parce que 7 ans de deuil, ça commence à faire long et les multiples relectures des 7 tomes commencent à ne plus suffire.

Et vous mes chatons, c’est lesquels les livres que vous n’auriez pas dû lire ?

28 réflexions sur “10 livres qui ont gâché ma vie

  1. Je dois dire que cet article et ton humour m’ont beaucoup fait rire! Cela m’a même aidée car la saga Hush hush était dans ma wishlist et on m’en avait parlé, mais vu ton avis dessus… Orgueils et prégujés est un classique qui me tente quand même, bien que c’est un peu beaucoup trop gnan-gnan comme bouquin! Et pour Nos étoiles contraires et Harry Potter, bien que le premier t’ait fait énormément pleurer, c’est bon signe non car il vaut le coup et jamais on a perdu 7 ans de notre vie pour cette saga <3

    J'aime

    1. Oh merci Liseusedemots ! :D Je ne l’ai pas précisé, mais en ce qui concerne les n°2,3,4,5,6,9 et 10, ce fût des coups de coeur ou du moins m’ont tellement marquée qu’ils ont eu un impact très important sur moi. J’ai tenté avec un peu d’humour de montrer à quel point les livres qu’on a tant aimé ou tant détesté font plus de « mal » que de bien. Donc Orgueil et Préjugés faut lire ! Beaucoup moins gnagnan qu’on ne le croit (les films ont pas mal démoli l’aspect corrosif et l’ironie de Jane Austen). Et oui, on fuit à toutes jambes « Hush Hush » (grosse escroquerie). Mais après ce n’est qu’un avis personnel. ;)

      J'aime

  2. Pour HP j’ai l’impression d’avoir assez bien vécu le deuil ^^ Nos étoiles contraires est dans ma PAL (à retenir, ne pas le lire en public :P). Et pour finir, Trone de fer, bah je suis toujours pas attirée alors pas de soucis pour moi ;)

    J'aime

  3. Très sympa cet article ! :)
    Peut-être que cela te rassurera de savoir que Marina était en fait un livre jeunesse plus ancien que les éditeurs ont ressorti vu le succès de L’Ombre du vent (les petits saligauds…).
    Je te rejoins pour Ça, je n’ai pas lu le livre mais vu le film… Il m’a traumatisée à vie ! Les clowns, c’est le mal ! :p

    J'aime

  4. J’adore ton humour ! J’adore ton point N°2 il m’a fait rire ^^ Et pour le Trône de Fer, c’est bien vrai mais quand on n’aime pas la série (comme moi) avoir les livres est une bénédiction (même s’ils traînent dans ma PAL depuis presque 1 an mais chuuuut faut pas le dire :D)

    J'aime

    1. Merci Alison !! :D Faudra que tu me dises comment tu fais pour attendre de lire les livres de GoT et pour résister à la pression des spoilers qui pullulent sur le net et dans la vie quotidienne. Si je n’avais pas lu jusqu’à l’intégrale 3 et si je ne regardais pas la série, le lundi matin au bureau serait une véritable torture ! Parce que je me vois mal me boucher les oreilles devant des gens qui en parlent ; c’est pas tip top niveau « je-suis-saine-d’esprit-veux-tu-déjeuner-avec-moi-ce-midi »… ;)

      J'aime

      1. Je choisis bien mes collègues et mes amis … XD Non je déconne ^^
        Hé bien pour te répondre je les lis en VO (donc, niveau attente ça va ! Surtout que je n’en suis qu’au T2 !) Aussi je n’ai pas FB, pour les séries c’est cool là encore, pas de risques de révélations qui massacrent tout !. Sinon, les gens sont gentils avec moi, quand ils en parlent, ils font attention que je sois loin (c’est mignon hein).

        Et voilà, mais en y réfléchissant dans mon entourage proche, même si ça peut paraître incroyable, je n’ai pas tellement de fans de la série TV qui la suivent fanatiquement. Alors niveau spoils, ça aide pas mal =) Puis, perso, vu que je n’aime pas le série j’en parle pas très souvent non plus ^^

        J'aime

  5. J’adore ton billet, d’autant plus que je connais trèèèès bien la campagne nantaise (et que donc, je compatis) !!
    Je n’ai lu que Le trône de fer, dans ta liste (pour Zafon, quelques billets glanés ici et là m’ont incité à ne pas aller au-delà de L’ombre du vent, j’ai un gros a priori vis-à-vis de Jane Austen, j’ai échappé à Ça,bien que fan de longue date de Stephen King, et Harry Potter ne m’a jamais tentée, contrairement aux trilogies d’un Pullman ou d’un Peake), et je suis d’accord avec toi : la traduction est médiocre, et de plus, j’ai trouvé certains tomes moins bons que d’autres mais… moi aussi je me précipiterai en librairie dès la sortie de l’intégrale 5 (apparemment, c’est pas pour tout de suite).
    En attendant, j’ai imprimé les résumés détaillés que propose Wikipédia des volumes précédents, qu’il faudra que je relise avant d’entamer la suite, parce que j’en aurai sans doute oublié les deux tiers (je ne suis pas la série télévisée).

    A bientôt..

    J'aime

    1. C’est sûr que le Trône de fer si tu les lis pas à la suite, t’en perds un bout en chemin. Pourquoi un gros priori avec Jane Austen ? Si c’est à cause des films et des séries, faut pas trop s’y fier. Je me souviens avoir beaucoup rit au début d’Orgueil et Préjugés, un passage avec la Mme Bennett qui était d’une telle ironie !

      J'aime

      1. Comme la plupart des a priori, il n’est pas vraiment justifié… J’imagine Austen en auteure pour vieilles filles un peu coincées, sans savoir expliquer pourquoi (peut-être, en effet, les films en costumes ?) ! Stupide, n’est-ce pas ?
        Il faudra qu’à l’occasion, je lise un de ses romans..

        J'aime

  6. Encore une fois j’ai adoré ton article ! Ton humour est génial et tes réponses mamamia absolument extraordinaires ! Je suis d’accord avec la plupart de tes commentaires sur les livres car il y en a certains que je n’ai pas lu (peut-être ai-je bien fait haha !).

    Aimé par 1 personne

  7. Cet article a été très drôle à lire, mille mercis ! J’ai montré Orgueil et Préjugés à mon copain qui n’a pas compris l’engouement féminin autour de Darcy. S’il savait qu’il nous a construit en tant que femme ça lui ferait surement peur ^^. Le roman qui a gâché ma vie pour ma part est Les Hauts de Hurlevent, parce qu’il a brisé mon espoir d’un jour lire un livre meilleur qu’il ne l’est. Ça veut dire qu’à 18 ans j’avais déjà lu le meilleur livre de l’univers, c’était trop triste. Et pour la honte dans le train j’ai connu, avec Des Souris et des hommes.

    J'aime

    1. Ah oui mais pour Darcy, c’est notre paradoxale attirance pour les mecs ténébreux et mystérieux, un peu salaud mais gentleman avant tout. Les mecs peuvent pas comprendre 😆 J’ai lu les Hauts de Hurlevent y a loooongtemps, mais j’admets n’avoir pas beaucoup aimé les personnages. Mais tu me donnes envie de m’y replonger ! Par contre Des Souris et des hommes, je veux pas le lire. On m’a raconté la fin, j’en pleurais presque.

      Aimé par 1 personne

      1. Ah mais les personnages des Hauts de Hurlevent sont détestable! Cathy est une vraie saloperie, une garce, et Heathcliff c’est un peu l’incarnation de satan lol. Mais c’est justement ce qui fait l’attrait du roman, c’est une histoire d’amour passionnée et destructrice, ça prouve que même les pires crapules aiment.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s