Nos étoiles contraires – John Green

IMG-20130922-00678Considéré comme le meilleur roman 2012 selon le Times, on en parlait chaleureusement au bureau. Une collègue me le passe en  me disant de prévoir les mouchoirs. Je ne l’ai pas cru, c’est tellement rare qu’un livre arrive à me faire tirer les larmes.

Bien évidemment, j’ai pleuré. Dans un train bondé. Et je n’avais pas de mouchoirs.

 

Hazel Grace est une jeune adolescente atteinte d’un cancer incurable depuis son enfance. Elle ne survit que grâce à un médicament et à une bonbonne d’oxygène, la suivant comme son ombre et rallongeant de quelques mois son espérance de vie. Un jour, alors que sa mère l’oblige à participer à une réunion de soutien pour cancéreux, le « Coeur de Jésus », Hazel rencontre Augustus Waters, son ainé d’un an, en rémission. Drôle et charmeur, la jeune fille ne tarde pas à avoir le béguin pour lui.

Bien qu’il y ait quelques clichés « romantiques », le roman ne tombe pas dans la complaisance ni dans le mélodrame comme on pourrait s’y attendre, alors que le cinéma nous a offert tout un petit panel de « teen movies » dramatiques à ce sujet (Le temps d’un Automne, vous vous rappelez ?). Mais c’est sur point que Nos étoiles contraires détonne et étonne. Hazel, Augustus et Isaac, leur ami commun aveugle, font preuve d’un remarquable sens de l’autodérision et vise par leur ironie l’attitude des gens vis à vis des cancéreux (indulgence, gentillesse ou compassion exagérée, pitié). C’est d’ailleurs ce qui fait la force de ce livre : des adolescents intelligents, ayant un recul et une lucidité face à leur propre mort stupéfiants. Le roman se lit très vite et avec plaisir, on passe du sourire à la petite larme assez facilement. Car on parle de cancéreux en phase terminale, donc forcément… Si on ajoute à cela une belle écriture, une très bonne traduction, Nos étoiles contraires est vraiment un bon livre. Je ne m’attendais pas à être autant happée et c’est une agréable surprise !

7 réflexions sur “Nos étoiles contraires – John Green

  1. J’ai aussi lu ce très bon livre, en compagnie de ma petite famille dans le camping car, pendant un séjour en Angleterre. Je n’ai pas pu me retenir de pleurer, et de voir que toi aussi tu l’as lu me fait vraiment plaisir. Pleins de bisous de Toulouse. Valentine la petite cousine. :)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s