Lectures Avril et Mai

Grande absence sur le blog, impardonnable, mais je n’ai pas chômé de mon côté. Même si mes examens et les révisions qui vont avec, m’ont pris pas mal de mon temps, j’ai, pour souffler, énormément lu de littérature de jeunesse. N’ayant pas le courage de reprendre chaque livre pour en faire un billet, j’énumère les livres lus durant ces deux derniers mois avec un petit commentaire.

Avril : 7 lecures

– Saga Percy Jackson de Rick Riordan 

dont Le voleur de foudre et La mer des monstres

La saga littéraire dont le thème, la mythologie grecque est transposée à notre époque, raconte les aventures d’un jeune garçon de 12 ans, Percy, fils caché d’un dieu mythologique et d’une mortelle. Pour échapper aux dangers que son statut de héros lui vaut, il intègre la colonie des Sang-Mêlés où d’autres enfants de dieux se retrouvent pour s’entraîner et vivre loin des problèmes. Tout cela sans compter la colère de Cronos, père des dieux, qui veut se venger d’avoir été enfermé aux enfers pour l’éternité.

Au programme, aventures, mystères et trio amical qui n’est pas sans rappeler un autre plus célèbre. Se lit vite, bien qu’il y ait des baisses   de rythme, des petits coups de mou qui ralentissent notre intérêt. Le concept est sympa et le jeune Percy est sympathique avec une pointe d’humour agréable, mais le reproche que je peux leur faire c’est un manque de suspens évident : le ou les jeunes héros se sortent de leurs mésaventures sans trop d’égratignures et avec une facilité déconcertante. Sinon, lecture plaisante, je compte donc continuer dans la saga ! 

Hush, Hush de Becca Fitzpatrick 

Dans la ville brumeuse de Portland, Nora tente de mener une vie ordinaire depuis la mort violente de son père. Lors d’un cours de biologie, elle fait la connaissance de Patch. Il est séduisant, mystérieux, toutes les filles en sont folles, mais Nora est perplexe. Comment Patch peut-il en savoir autant sur son compte ? Pourquoi est-il toujours sur sa route quand elle cherche à l’éviter ? Sans le savoir, Nora se retrouve au beau milieu d’un combat séculaire agitant des êtres dont elle ne soupçonnait même pas l’existence. Et en tombant amoureuse de Patch, elle va découvrir que la passion peut être fatale.

Un navet kitsch et romantique voguant sur la vague Twilight and co. Une intrigue qui met des plombes à se mettre en place, des personnages puérils, une héroïne agaçante au possible, un jeune homme bad boy bien trop « mystérieux et beau gosse » pour être vrai, un concept qui tient mal la route, bref… Imaginez le début du premier tome de Twilight, lorsque Bella se pose des questions sur son voisin de table Edward, ça y’est vous l’avez en tête ? Eh bien imaginez que ce début Twilightien devienne l’histoire entière du premier tome, Hush Hush : une jeune péronnelle qui se demande qui est ce mystérieux voisin si attirant sur 300 pages, alors que, vous, êtres humains intelligents et dotés d’une certaine intuition avez compris dès le début la nature de ce garçon « émulsionneur » d’hormones féminines. Sans intérêt. Passez votre chemin.

– Saga Harry Potter de J.K. Rowling 

dont L’Ordre du Phoenix et Le Prince de Sang-Mêlé 

Que dire ? Que la peur de ne plus autant aimé les livres de peur de trouver cela mal écrit ou puéril m’a prise une fraction de seconde et s’est envolée à la première page du 5e tome ? Ou que j’ai dévoré les deux pavés en une semaine et demie ?

Je me suis surprise à rire aux mêmes blagues des jumeaux, à une réplique de Malefoy (les films m’ont fait oublier combien Malefoy pouvait être drôle tout en étant un sale petit con), à avoir peur pour Harry, à être émue en pensant au destin tragique des Maraudeurs ect… J.K. Rowling est un génie !

– Saga L’Assassin Royal de Robin Hobb

1e tome: L’apprenti assassin

Exceptionnellement bien écrit (ou bien traduit) pour un roman de ce genre. Par contre un tome long à mettre en place, les personnages et les situations, une longue introduction donc à cette saga. J’avoue avoir eu du mal, que j’ai lâché prise à plusieurs moments même si le concept est fort attrayant. À voir donc pour le prochain tome.

– Mitteleuropa, Mythe ou Réalité de Milo Dor (billet à venir) 

Mai : 5 Lectures 

– Le Léopard de Jo Nesbo

La plage de Scheveningen de Paul Gadenne (billet à venir)

– La saga Hunger Games de Suzanne Collins (3 tomes)

Dans un futur sombre, sur les ruines des États-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur.
Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l’arène : survivre, à tout prix.
Quand sa petite soeur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n’hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. À seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature…

Coup de cœur pour le premier tome.  Même si l’on peut rapprocher le concept du jeu macabre et glauque d’Hunger Games (Jeu de la Faim) avec Battle Royal qui pourtant s’en écarte au fil du roman, le premier tome est vraiment prometteur. Déjà, ce que j’apprécie énormément, c’est que nous avons à faire à une héroïne, Katniss, courageuse et forgée par la dureté de la vie (prise en charge de sa famille, chasse, vit dans un ghetto pauvre où famine et mort sont affaires courantes, père mineur mort …). Deuxièmement, mon côté midinette s’est enclenché avec le personnage de Peeta Mellarck, le garçon au pain, l’opposé de Katniss, car venant d’une famille plus riche le jeune homme n’a pas vécu la moitié de ce que Katniss a vécu.

 On s’attend à plus de sang, à plus de macabre lorsqu’on s’aperçoit que l’on ressemble de plus en plus aux habitants futiles du Capitole. La fin laisse une grande ouverture pour les deux prochains tomes. On s’y précipite.

Attention spoiler ! 

 La lecture du 2e tome se fait tout aussi rapide, on trépigne d’impatience de connaître les conséquences effroyables des derniers Hunger Games. La révolution gronde contre l’oppression, contre ce gouvernement tyrannique, et on s’attend à de l’action. Seulement, alors que le premier tome innovait, le deuxième puis le troisième refroidis nos attentes avec des intrigues assez fades, un avancement de l’histoire rapide, sans trop de détails. On se rend compte que finalement Suzanne Collins ne tient pas bien en main son concept. Beaucoup de choses sont éludées et j’ai trouvé qu’il manquait des éléments importants pour raconter une révolution de cette importance.

J’aurais aimé en savoir plus sur les causes de la mise en place d’un tel gouvernement, j’aurais aimé que l’auteur donne plus d’épaisseur à son Grand Méchant, le Président Snow, en savoir un peu plus sur le personnage et ses motivations autre que d’être un Grand Méchant. Même du côté de la rébellion, savoir comment elle s’est formée, à quel moment, et comment les différents personnages l’ont rejointe en secret avant que Katniss et ses camarades ne le découvrent.

Ces problèmes d’intrigue viennent certainement du fait que l’histoire entière est racontée à la première personne, ainsi nous ne voyons que ce que voit notre héroïne. Cela limite de beaucoup la vision globale de l’univers d’Hunger Games et j’ai trouvé ça vraiment dommage.

Ce qui m’a retenu de lâcher c’est le désir de connaître absolument le dénouement général. Un dénouement d’ailleurs assez triste et encore une fois pas si bien développer que ça.

 Enfin, ce que j’ai retenu de cette saga, c’est la noirceur ambiante qui s’y dégage, la critique des médias vus comme un atout et comme une arme, le peu de confiance accordée aux autorités et aux politiciens et une vision peu optimiste de notre nature humaine. Ces éléments m’ont plu, surtout venant d’une saga pour ados.

 Bilan de cette traversée au pays de la littérature de jeunesse :

J’ai eu quelques surprises et j’ai eu beaucoup de plaisir à en lire certains. J’ai été également surprise sur le fait que ça se lit extrêmement vite. Pour chaque livre de jeunesse, j’ai dû mettre maximum trois jours (excepté le pavé de l’Ordre du Phoénix).

J’ai juste un reproche à faire à la littérature jeunesse et surtout aux auteurs : chaque concept est très intéressant que se soit pour la saga Percy Jackson et la mythologie grecque dans un monde moderne, Hunger Games et même Hush Hush et l’histoire d’ange déchu (je met à part L’Assassin Royal de Robin Hobb, le cas est différent). Le problème c’est que ces concepts alléchants ne sont pas bien approfondis et sont pour la plupart mal exploités. Je ne crois pas que parce que c’est destiné à un jeune public qu’il faut bâcler le développement d’une histoire. Je vois peut-être les choses avec un regard d’adulte, un bagage littéraire qui me fait demander plus de développement. Ce qui n’est pas le cas des romans d’Harry Potter. En relisant deux des 7 tomes, je me suis rendue compte que l’histoire est très bien construite, bien développée, les personnages principaux et secondaires ont tous quelque chose qui permet à l’intrigue d’avancer. L’univers est approfondi et je n’ai pas ressenti de vide dans l’intrigue et dans sa construction contrairement à Hunger Games.

5 réflexions sur “Lectures Avril et Mai

  1. C’est gentil ! Non je n’ai pas abandonné du tout. Etant encore étudiante, il y a des périodes où je ne peux pas m’occuper du blog, ou alors je n’ai pas le temps de lire autre chose que ce qu’on nous donne à la fac de Lettres. Mais je suis toujours là malgré tout ! :)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s