Escapades "libraisques" à Paris

J'aime le panneau INTERDIT juste à côté.

Étant à Paris pour une semaine, je me suis baladée ce week-end avec bonheur sous la pluie et le soleil. Malheureusement, la capitale regorge de librairies aussi fantastiques les unes que les autres, tentation terrible pour les lecteurs qui possèdent des PAL aussi longues que le bras et qui s’efforcent de ne pas dépenser tout leur argent dans les livres (je plaide coupable). On ne peut pas marcher tranquillement sans tomber sur l’une d’entre elles. Tenez, pas plus tard qu’hier en fin d’après-midi, alors que j’allais faire des courses , innocemment, dans mon quartier, sur quoi je tombe ? Sur une librairie. Adorable et qui semblait très accueillante. Alors que je n’étais pas du tout préparée psychologiquement à voir apparaître cette tentation sur mon chemin,  j’ai dû faire preuve du plus grand contrôle mental de ma vie tout en me disant « Charmant-petit-monstre domine tes pulsions. Pense à ta PAL, pense à ta PAL ! Vade retro Satanas ! ». J’y suis arrivée, je n’y suis même pas entrée (*applaudissements*). Maintenant, je suis obligée d’être sur mes gardes, tel Rambo dans la jungle, pour aller chez Franprix. On ne sait jamais.

Bref ! Après ce charmant « petit » intermède qui vous a sans doute passionné, parlons du sujet d’aujourd’hui.

Donc, je suis partie samedi en balade à Paris et je suis allée, de mon propre gré, (je m’y étais préparée cette fois-ci) à la librairie des Abbesses chez la fameuse et excentrique patronne Marie-Rose Guarniéri et à l’Arbre à Lettres qui est l’une de mes librairies favorites avec ses tables immenses et les avis de ses libraires excellents (mon carnet en prend pour son grade à chaque fois). Là encore une fois, je n’ai rien acheté.  Puis voulant aller sur l’île St Louis, quittant le marais, je me suis retrouvée nez à nez devant la librairie du Mémorial de la Shoah. Étant fermé le samedi (merci le Shabbat !), j’ai pu contenter mon esprit en regardant la vitrine sans faire souffrir ma toute petite bourse (en réalité gros portefeuille vide). Notant soigneusement l’adresse, je me suis promise d’y revenir le lendemain.

Déjà pour rentrer, il faut passer par un sas de sécurité digne des aéroports. Après avoir passé mon sac et mon corps au détecteur et après avoir demandé mon chemin aux agents de sécurité, très aimable par ailleurs, je me suis retrouvée devant des murs de noms et de dates des victimes de la Shoah. Joyeux le Dimanche ! Les yeux embués d’émotion, je ne me suis pas trop attardée, craignant avoir l’envie soudaine de me pendre.

Enfin, je suis arrivée à la librairie qui regroupe à peu près toutes les œuvres de fiction, documentaires, philosophiques, photographiques et les essais sociologiques qui puissent exister sur la Shoah. Pour les gens qui comme moi s’intéressent beaucoup à ce sujet, cet endroit est la caverne d’Ali Baba ! Mes yeux ne savaient plus quoi regarder, mes doigts ne savaient plus quoi toucher tellement il y avait d’ouvrages qui semblaient intéressants. Je ne vous parle même pas du dilemme que j’ai eu pour choisir UN livre (limite que je m’étais fixée). Finalement, réfrénant ma fantaisie, j’ai pris Les Disparus de Daniel Mendelsohn, rien de très original, mais étant donné que j’avais vu l’auteur présenter ce livre chez François Busnel dans La Grande Librairie (émission sur France 5), il y a quelques années, je me suis dit que c’était l’occasion d’alléger ma wish-list.

Mon livre sous le bras, je me suis installée sur la terrasse d’un café et j’ai lu les premières pages sous le soleil parisien. Un charmant week-end comme je les aime !

Adresses librairies :

La Terrasse de Gutemberg, 9 rue Emilio Castelar, 75012

Librairie des Abbesses, 30 rue Yvonne le Tac, 75018

L’arbre à lettres Bastille, 62 rue du Faubourg Saint-Antoine, 75012

Librairie du Mémorial de la Shoah, 17 rue Geoffrey l’Asnier, 75004

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s