Des Hommes – Laurent Mauvignier

Petit chouchou des libraires en ce moment, Des Hommes est dans tous les rayons. Après avoir lu Dans la Foule il y a quelques semaines qui avait été un véritable coup de cœur, j’ai remis du Mauvignier sur ma table de chevet. Résultat : Un peu déçue. Alors je sais, j’aurais dû attendre pour lire un autre livre du même auteur surtout après avoir été tellement emballée par le dernier, mais la tentation était trop forte !

Pourtant, tout est là. La même écriture, le même style que j’aime tant chez Mauvignier, la même question qui revient : comment des évènements tragiques vont-ils influencer et abattre des hommes ? Car ici, le sujet est la guerre d’Algérie ou plutôt le traumatisme universel de la guerre qu’ont subi des milliers d’homme. Comment vivre après ? Comment retrouver sa vie d’avant ?

On suit les pas de Bernard dit « Feu de Bois », qui, a 20 ans s’engage dans l’armée parce que chez lui, dans le Nord de la France, à la Bassée, il s’ennuie. Le narrateur, Rabut le cousin de Bernard lui aussi vétéran, raconte comment « Feu de Bois » l’alcoolique, le fou du village est devenu ce qu’il est. Et à travers cette histoire, l’auteur nous dessine la vie de ces hommes très jeunes qui sont partis faire la guerre contre l’invisible, contre un ennemi qu’ils ne verront pour la plupart jamais.

La Bassée

Ne vous attendez pas à ce qu’on vous parle véritablement du conflit entre les Français et leur colonie. Non. De même que pour Dans la foule et le drame du Heysel, Mauvignier utilise la guerre d’Algérie comme un prétexte pour parler des hommes, toutes origines confondues. Il y a de très beaux passages, certains même par la force de la plume font froid dans le dos, des images terribles nous envahissent à la lecture, capables de nous donner des cauchemars.

Cependant, je n’ai pas retrouvé cette émotion, cet attachement pour les personnages que j’avais eu pour Dans la foule. Le début commence lentement, j’ai dû attendre le milieu pour que cela devienne véritablement intéressant, pour qu’on entre vraiment dans le cœur du sujet. Je me suis même surprise à penser que le livre aurait pu être plus long ou plus développé, je suis restée un peu sur ma faim. Mais en même temps, qui suis-je pour demander plus de pages ? L’auteur avait sans doute dit tout ce qu’il avait à exprimer.

Un bon livre, du Mauvignier quoi, mais il n’égale certainement pas, pour moi, Dans la foule.

8 réflexions sur “Des Hommes – Laurent Mauvignier

    1. Eh oui ! Je l’ai lu il y a deux semaines, pas encore eu le courage d’en faire la critique plutôt mauvaise d’ailleurs ! Et au passage je te conseille de lire Mauvignier ! C’est vraiment un auteur à garder à l’oeil ! Merci d’être passée Choco !

      J'aime

  1. J’aime beaucoup, beaucoup Laurent Mauvignier qui, pour moi est un très grand écrivain français. Je suis sûre que nous n’avons pas fini d’entendre parler de son talent. « Des hommes » est un grand roman comme tous ceux que j’ai pu lire de Mauvignier qui m’ont vraiment assise ! Malheureusement, je n’ai pas pris le temps de lire « Dans la foule » : allez, je le remets sur le haut de ma pile !
    A bientôt !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s